Restez connectés avec nous
Affaire Aurier, Daniel Riolo se paie "les suiveurs de la pensée Cantona-Debbouze"

Autour du PSG

Affaire Aurier, Daniel Riolo se paie « les suiveurs de la pensée Cantona-Debbouze »

Sur son blog sur RMC, le journaliste sportif Daniel Riolo a souhaité évoqué la nouvelle affaire Serge Aurier, le défenseur droit du Paris Saint-Germain qui a été en garde à vue hier.

« Ces mêmes « penseurs » vont peut-être encore défendre Serge Aurier. Certes, toute la lumière n’est pas encore faite sur l’événement. Mais à l’épisode Périscope s’ajoute au minimum une nouvelle affaire « louche ». Et puisqu’il aurait déjà dû se faire virer en février, je peux sans mal à nouveau attendre du PSG une sanction de ce type. Faudra-t-il à nouveau entendre qu’Aurier est jeune ?

Qu’il a juste eu un comportement en phase avec ses codes, « ses » codes ? Les suiveurs de la pensée Canto-Debbouze vont continuer à le juger en fonction de ce qu’il est, d’où il vient ? C’est possible. Aujourd’hui, tous les sujets basculent immédiatement en rubrique société, racisme.

Les procès en « fascisme » sont menés tambours battant sur les réseaux sociaux et dans les médias. On n’oppose pas seulement en fonction de sa couleur, mais aussi et de plus en plus en fonction de son groupe social. Une exception culturelle française. »

En effet ces derniers jours, les défenseurs de Serge Aurier nous expliquent tantôt que ce qui s’est passé relève de sa vie privée, tantôt que celui-ci n’est pas jugé comme les autres du fait de sa couleur. Nous en voulons pour preuve les tweets suivant en réponse à Pierre Ménès qui s’est exprimé sans concession sur le sujet :

Nous n’avons pas encore tous les détails de l’histoire mais toujours est-il que comme le dit Riolo, cela reste « louche » et on aurait aimé qu’après les incartades dont il avait déjà été l’auteur le joueur fasse preuve de plus de retenue.

Placer cette affaire sur un axe sociétal voire ethnique est un raccourci tellement grossier pour expliquer le manque de jugeote du latéral parisien.

Les propos de Jamel Debbouze et de Cantona qui ont tous les deux expliqué à leur façon que les absences de Benzema et Ben Arfa en équipe de France étaient dues à leur origine nord-africaine, sont en ce sens très graves et frôlent l’inconscience car n’oublions pas que ce sont des personnalités publiques. Leurs voix sont écoutées, et confortent certains dans leur position.

Qu’on se le dise, il n’y a pas de démagogie à faire dans cette nouvelle affaire Aurier. Il y a un joueur qui à priori n’a pas réagi comme il faut à un contrôle de police, qui a déjà eu auparavant deux histoires extra-sportives qui ont pénalisé le club.

Avec tous ces éléments, le Paris Saint-Germain doit prendre des décisions, aux dirigeants parisiens de juger. Pour cela, il faudra avoir toute la vérité de cette affaire, car le policier n’est pas forcément irréprochable non plus.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG