Restez connectés avec nous
Alonzo raconte un moment marquant avec Pochettino et l'échec avec Ronaldinho
©Iconsport

Autour du PSG

Alonzo raconte un moment marquant avec Pochettino et l’échec avec Ronaldinho

Jérôme Alonzo, notamment ancien gardien du Paris Saint-Germain (2001-2008), a fait partie des anciens du PSG interrogés au cours du documentaire de RMC Sport à propos de Mauricio Pochettino, ancien défenseur notamment passé par Paris (2001-2003) et entraîneur parisien depuis janvier dernier. L’ancien portier a alors évoqué la personnalité de l’Argentin, ainsi que les difficultés à mieux gérer Ronaldinho (ancien attaquant du PSG 2001-2003) et l’échec pour le PSG de ne pas avoir gagné un titre avec le Brésilien.

Alonzo « Et ça, ça m’a marqué. »

« J’ai vécu Mauricio comme quelqu’un qui était réellement et foncièrement empathique. Il sait ce qui émane de lui. On le sait quand on l’est ou non. Je pense qu’il a toujours eu l’intelligence jouer là-dessus.

Pendant la saison de mon arrivée, c’est Déhu le capitaine et quand il n’est pas là c’est Mauricio. Les gens qui ne parlent pas beaucoup, on les écoute plus que les autres. Pochettino a toujours été comme ça. Toujours avec un timbre de voix très calme.

La saison 2002-2003, c’est compliqué, il me lance alors que je n’ai que 6 matchs au PSG. Je savais que Pochettino préférait Letizi. Mais il vient me voir tout de suite ‘si Luis a dit ça, c’est que tu as les qualités. En revanche, moi j’ai vu ça, et ça. Le jeu aérien n’est pas suffisant, ça c’est très bien, ça aussi, sois plus près de moi dans le jeu en profondeur’. Et ça, ça m’a marqué.

Alonzo « Mais comment lui en vouloir ? Ronnie, personne n’y est arrivé. »

Quand tu as Ronaldinho, le meilleur joueur du monde, et que tu finis une fois 9e et une fois 4e, c’est qu’on a tous déconné. Lui, nous, le staff et le capitaine. Dans ce coup, Mauricio n’a pas été meilleur que nous. Mais comment lui en vouloir ? Ronnie, personne n’y est arrivé.

On se quitte tous sur une finale perdue contre Auxerre en Coupe de France. Luis s’en va, Ronnie s’en va, Mauricio s’en va. »

Le charisme de Pochettino a toujours été souligné par ceux qui l’ont côtoyé et ce n’est pas un hasard s’il a été capitaine. Il a toujours eu cela en lui, avec une bonne accroche avec les autres personnes, ainsi qu’un savoir-faire pour parler franchement. L’Argentin a ainsi su accompagner Alonzo en le mettant en confiance, sans oublier de lui indiquer des points sur lesquels progresser. Un dernier point qui peut être sensible, mais que Poche a l’air de maîtriser.

C’est forcément un plus en tant qu’entraîneur. D’ailleurs, ses joueurs, anciens ou actuels, soulignent souvent l’importance pour Pochettino de parler à ses joueurs. Malheureusement, cela ne peut pas toujours fonctionner. Personne n’est parfait et il y a des cas plus compliqués que d’autres, comme celui de Ronaldinho. C’est vraiment regrettable pour le PSG de ne pas avoir réussi à faire mieux. Peut-être que la direction aurait dû avoir un autre comportement. En tout cas, c’est frustrant de ne pas avoir gagné avec un tel talent dans l’effectif. Même si Alonzo a raison de rappeler que personne n’a su totalement le gérer. Bien qu’il ait remporté des titres importants dans sa carrière.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG