Restez connectés avec nous
Ancelotti «se comportait comme un papa» avec Verratti, révèle Donato Di Campli
©Iconsport

Autour du PSG

Ancelotti «se comportait comme un papa» avec Verratti, révèle Donato Di Campli

Arrivé en 2012 en provenance de Pescara en Italie, Marco Verratti, milieu de terrain du Paris Saint-Germain âgé 28 ans, reste un joueur emblématique du projet parisien. Donato Di Campli, son agent jusqu’à l’été 2017, s’est exprimé dans L’Equipe à propos de son ancien joueur et sur le rôle de Carlo Ancelotti, coach du PSG (2012-2013) lorsqu’il a fait ses débuts au sein du club de la capitale.

Di Campli «C’est impossible d’avoir un conflit avec lui»

«C’est l’un des personnages les plus importants de son développement mais aussi de sa venue. Si Marco est au PSG, c’est grâce aux recruteurs et au fait que Carlo (entraîneur du PSG de 2011 à 2013) était là. Entre les deux, il y avait une grande estime, une relation de famille. Il se comportait comme un papa, alternant le bâton et la carotte. Marco appréciait. Je trouve que Carlo et Laurent Blanc (2013-2016) ont été de super entraîneurs. Les autres… Après, Marco a trouvé sa place. Dans le vestiaire, il est copain avec tout le monde. C’est impossible d’avoir un conflit avec lui.»

De part son talent, Verratti a rapidement su s’imposer au sein de cette équipe et ce projet. Il est à l’heure actuelle, toujours un pilier de cette équipe et s’impose comme l’un des meilleurs à son poste. Son caractère lui a parfois fait défaut, à ses débuts, il prenait énormément de cartons rouges ce qui faisait pester son entraîneur de l’époque Carlo Ancelotti. Le tacticien italien a tout de même su gérer la personnalité de l’ancien de Pescara et c’est certainement ce dernier qui l’a aidé à se former pour le haut niveau.

Ensuite Laurent Blanc a fait de Verratti l’un des piliers de son milieu de terrain, mais toujours aux côtés de Thiago Motta sentinelle du PSG (2012-2018), qui avec son expérience arrivait à canaliser le tempérament du Petit Hibou. Le plus dur a été de passer le cap d’évoluer seul et de devenir son propre patron. Même s’il a mis un peu de temps à réellement se trouver après ça, il parvient aujourd’hui à être un cadre de cette équipe sur le terrain, mais aussi au sein du vestiaire. Verratti continue de s’inscrire dans la durée au sein de ce projet et reste toujours l’un des chouchous du Parc des Princes, de part son style de jeu, mais aussi sa personnalité inimitable. Il a encore montré toute son importance ce mardi soir contre le FC Barcelone (victoire 1-4, 8e de finale aller de la Ligue des Champions).

Retrouvez ici notre Podcast « Barcelone – PSG (1-4) : Débrief de la démontada, grand collectif et immense Mbappé ».

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG