Restez connectés avec nous
Mercato - Frédéric Gouillard revient sur les situations de Cabaye, Lavezzi, Motta et Rabiot.

Autour du PSG

Après Lavezzi, Motta pose problème. Un mal pour un bien?

         Si la raison de l’absence de Cavani au stage du Paris Saint-Germain est encore inconnu, il est presque sûr que Ezequiel Lavezzi a décidé de ne pas se présenter. En plus, Thiago Motta agacerait, et serait lui-même mécontent, et ce depuis quelques temps. Des mauvaises nouvelles à priori, qui pourraient faire le plus grand bien.

   Depuis le début de saison, il y a un petit quelque chose qui ne va pas au PSG. Un manque d’envie, d’énergie, de qualité. Pourtant, quand on fait le bilan joueur par joueur, on se rend compte que tout n’est pas si terrible. Par exemple, Pastore, Verratti et Lucas impressionnent, confirment les espoirs placés en eux. Pourtant, le jeu parisien manque de quelque chose. Un constat paradoxal finalement. Et depuis plusieurs semaines personne ne trouve la solution puisque la raison n’est pas vraiment claire. Cela a certainement changé ces derniers jours.

   Ce matin, Le Parisien affirme deux choses importante à propos de Thiago Motta. Premièrement, il n’est pas content de sa situation. Pas assez considéré comme un cadre de l’équipe d’après lui, il n’est pas non plus satisfait de son salaire (3 millions d’euros net par an). Aussi, il se plaint de comportements trop individualistes dans l’équipe. Bref, il ne semble plus s’y plaire. Mais il se pourrait bien que ce soit réciproque. Toujours d’après le quotidien, les joueurs le trouveraient moins sympathique et penseraient qu’il ne joue plus son rôle dans le vestiaire. Ni sur le terrain, où il semble moins impliquer dans la rencontre. La direction serait-elle agacée de voir le joueur refuser de participer aux événements organisés par le club (fêtes suite aux titres obtenus, vente aux enchères…). De quoi laisser penser à un départ.

   Peut-être pas dès cet hiver, mais plutôt à la fin de la saison, si la situation ne s’améliore pas. Et c’est peut-être pas plus mal. Âgé de 32 ans et avec un contrat qui s’arrête en juin 2016, T. Motta ne s’impose pas comme une priorité de prolongation. Surtout que M. Verratti s’affirme et pourrait alors prendre les clés du jeu parisien. Aussi, Y. Cabaye, décevant jusqu’ici, pourrait en profiter pour se voir accorder une vraie chance d’être titulaire au PSG. De quoi remotiver un joueur peut-être fatigué par la fausse concurrence.

   Finalement, le fait que les joueurs affichent enfin leurs problèmes et états d’âmes peut servir de lancer un vent de fraîcheur sur l’équipe, de redistribuer les cartes. Peut-être aussi de vendre les éléments perturbateurs pour faire venir des joueurs qui pourront et voudront apporter au club. Au moins, les sources de la méforme parisienne, d’une équipe qui semblait dormir, sont maintenant connus. Les dirigeants et le staff doivent s’affirmer maintenant et prendre les décisions pour relancer l’équipe. Peut-être d’ailleurs, si une bonne piste se présente, qu’il ne faudrait pas attendre l’été prochain. Même si trop de bouleversements peuvent-être dangereux, cela peut servir d’électrochoc.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG