Restez connectés avec nous
Armand ne croit plus «au miracle» avec le PSG, mais espère une remobilisation en LDC
©Iconsport

Autour du PSG

Armand ne croit plus «au miracle» avec le PSG, mais espère une remobilisation en LDC

Auteur d’un nouveau match nul face au FC Lorient (1-1), dans le cadre de la 19e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a encore une fois déçu pour sa dernière de l’année 2021. Sur le plateau de Canal+, le journaliste Dominique Armand, est revenu sur cette prestation qui lui a fait perdre tout espoir de progression.

Armand «Pour moi les axes de progression, c’est la mobilisation générale sur les gros rendez-vous»

«Moi, j’arrête de croire au miracle. Je ne pense pas que le Paris Saint-Germain va devenir un rouleau compresseur avec un jeu ultra fluide sur les mois qui restent de la saison. Pour moi les axes de progression, c’est la mobilisation générale sur les gros rendez-vous : des joueurs plus impliqués, qui font plus d’efforts et qui sont plus appliqués dans les grands rendez-vous. Et puis aussi développer plus de complicité entre les attaquants d’exception qu’il y a quand même dans ce groupe. Il faut que l’on voie un peu plus de jeu combiné, qu’ils évoluent plus souvent ensemble et mieux ensemble que cela n’a été le cas jusque-là.»

Le moment le plus important pour cette équipe parisienne est évident les phases finales de la Ligue des Champions. C’est peut-être une leçon que les joueurs et l’entraîneur ont retenue. La plupart des spécialistes réclament une progression, un style de jeu séduisant et des victoires larges, notamment en championnat. Mais si cette équipe parisienne est des plus séduisantes tôt, mais se plante encore une fois en 8e de finale de LDC, les critiques seront les mêmes et Mauricio Pochettino, actuel coach du PSG, prendra la porte. Que cette équipe termine avec un record de points en Ligue 1 et un goal-average de +50, cela reste totalement inutile dans son projet.

À contrario, si le club de la capitale parvient cette saison à remporter la finale de LDC ou retrouver au moins la finale, les mauvaises performances et le style de jeu peu convaincant passeront en second plan. L’essentiel de la saison se jouera donc à partir du mois de février, peu importe ce qui s’est passé avant. C’est donc un processus que le coach a peut-être compris, mais malheureusement pour avoir la réponse il faut attendre le 15 février et 9 mars prochains et cette double confrontation face au Real Madrid. Espérons donc qu’il y aura bien la montée en puissance nécessaire pour remplir les objectifs.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG