Restez connectés avec nous
Balbir: le PSG est sous-estimé et pas assez aidé par les instances du football français

Autour du PSG

Balbir: le PSG est sous-estimé et pas assez aidé par les instances du football français

Sur son blog, le journaliste Denis Balbir a réagi au refus des instances françaises d’aménager le calendrier du Paris Saint Germain.

« Au moins c’est clair, le message est passé. Que le PSG se débrouille avec son match de Ligue des Champions du 16 février contre Chelsea et c’est toutIl est délicat de prendre position dans un tel scénario pour l’un ou pour l’autre. (…)

L’anticipation est un défaut majeur dans l’établissement du calendrier, défaut rehaussé par une hégémonie nationale de Paris prévisible dans les deux coupes et en championnat, et une stabilisation du club dans les derniers tours de Ligue des Champions. Il serait grand temps quand même, et si un accident est toujours possible, que les instances diverses intègrent le fait que Paris devient au fil des mois un très grand d’Europe. »

A travers ses déclarations, Denis Balbir ne pointe pas uniquement du doigt les instances nationales, il cible aussi les clubs français et les diffuseurs. Ce n’est pas la première fois que le journaliste sportif monte au créneau sur ce type de sujet.

La saison dernière déjà, il qualifiait d’incompréhensible la décision de la FFF qui refusait de repousser la demande du Paris Saint-Germain visant à déplacer la demi-finale de Coupe de France PSG – ASSE :

« La logique veuille que l’on reste bouche bée devant le refus des instances du football français de décaler la demie finale de Coupe de France prévue au Parc contre Saint-Étienne, le 8 avril, sous prétexte que la seule date libre serait, le 19 mai, soit 11 jours avant la finale, du 30 mai.

Oui et ??? Le Président du PSG Nasser Al-Khelaifi s’est dit très déçu et on ne peut qu’être d’accord avec lui. Le PSG est le seul club d’Europe à être concerné par encore 4 compétitions, et le calendrier qui précéderait un quart donne le tournis »

Un an après, force est de constater que rien n’a été fait pour régler ces problèmes récurrents de calendrier. Plus qu’un manque de volonté, cela provient de toute évidence d’une incompatibilité de calendriers pour un club qui va régulièrement très loin dans toutes les compétitions qu’il dispute. Voilà qui pourrait relancer le débat sur l’intérêt d’une Ligue à 18 clubs…

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG