Restez connectés avec nous
Barcelone/PSG – Les tops et flops de la grande victoire parisienne au Camp Nou
©Iconsport

Autour du PSG

Barcelone/PSG – Les tops et flops de la grande victoire parisienne au Camp Nou

Le Paris Saint-Germain, s’est imposé 1-4 contre le FC Barcelone lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions (retrouvez le résumé ici). Nous avons assisté à un énorme match des joueurs de la capitale qui ont montré toutes leurs qualités pour étriller un FC Barcelone trop tendre pour ce PSG-là et ce Kylian Mbappé là, attaquant de 22 ans, auteur d’un triplé de mardi soir mais aussi d’un grand milieu de terrain qui a complètement étouffé celui du FC Barcelone.

Les tops –

Kylian Mbappé.

Il était attendu, il n’a pas déçu, au contraire, il a même impressionné. 3 buts, il a mis le FC Barcelone à genou en se montrant présent et réaliste. On attendait beaucoup de lui et on a senti du soulagement teinté d’agacement à la fin du match au micro de RMC Sport. Il a joué simplement et misé sur sa vitesse, sa force. Il n’en a pas trop fait et a haussé le ton techniquement dans le camp du FC Barcelone. Il a joué avec ses coéquipiers et s’est régalé des passes des deux milieux parisiens, Verratti et Paredes. 

À noter qu’il inscrit un triplé au Camp Nou, seul Andreï Chevtchenko l’avait réalisé avant lui, il devient une référence et sa côte en Europe est remonté en flèche. Il n’a que 22 ans et cumule déjà des statistiques hallucinantes, sans parler que les équipes dans lesquelles il joue réussissent généralement de grosses performances dans les grandes compétitions. Ce ne peut être une coïncidence.

Leandro Paredes.

Il a été étonnamment calme sur le terrain, peut-être savait-il qu’il risquait sa place au match retour en cas de carton jaune et qu’il ne voulait pour rien au monde rater cela. Il a pour ça délivré une prestation propre et à l’image de ce qu’il propose en ce moment. Il a combiné au milieu pour se mettre dans les meilleures conditions pour faire des passes qui apportent quelque chose. Il a couru et fait le travail du 3e défenseur central quand il le fallait. 

Il ne s’est pas trop projeté, mais s’est montré décisif sur les coups de pied arrêtés. Il donne le but à Moise Kean sur un plateau. Il monte en puissance et il a enfin cette belle prestation contre une grande équipe d’Europe. Il est décidément une sorte de recrue tant Pochettino l’a transfiguré. 

Marco Verratti.

Quel match du Petit Hibou Il a tout fait, il a été de partout. Il a donné du temps à ses coéquipiers et récupéré des ballons très chauds. Il a joué vite quand il le fallait et temporisé quand le match le demandait. Il a joué à sa main et sa capacité à sortir du pressing est exceptionnelle, il l’a encore montré. À la mi-temps il est le joueur qui a le plus couru et à la fin du match il ne doit pas en être loin. Son match est une grande réussite quand on sait qu’il revient de blessure, un coup à la hanche dont il a longtemps porté les stigmates après le match contre Marseille. 

Le terrain était trop petit pour lui, il était partout et a surtout montré aux joueurs du FC Barcelone toute l’étendue de son talent. C’est simple Verratti ne perd pas le ballon, c’est un plus dans le football. Mais en plus de cela, il bonifie les possessions de son équipe en jouant, juste et vers l’avant. Il tient peut-être l’un de ses matchs référence. Et pour le confirmer, on note aussi qu’il était menacé d’une suspension s’il prenait un jaune. Les autres saisons, il l’aurait pris, c’est une certitude, mais ce mardi, le PSG ne voulait pas de mauvaises surprises, Verratti non plus.

Le collectif parisien.

On aurait pu ressortir tous les joueurs parisiens ce soir. Chacun à sa manière a apporté ce plus qui manquait tant ces derniers mois. Contre le FC Barcelone, les joueurs ont pris la mesure de l’événement et pas un seul n’a déjoué ou mis ses coéquipiers dans l’embarras. On a vu un bloc qui coulisse bien, une équipe qui a de la qualité pour tenir le ballon, mais qui a aussi montré toute son aisance dans des contre bien sentis. C’est une palette d’un grand d’Europe, dommage qu’on ne la voit que trop rarement. Ce match va leur donner confiance et Mauricio Pochettino s’est donné encore plus de temps pour améliorer encore ce qu’il peut dans cette belle équipe du PSG. 

Il a réussi à concerner tous ses joueurs et Neymar et Di Maria, absents ce mardi, peuvent remercier leurs équipiers, car leur Ligue des Champions n’est pas finie. Ils pourront probablement y re goutter cette saison, ils le doivent à leurs équipiers qui ont joué d’un seul homme. On attend la confirmation de ce beau match et de ces belles attitudes parisiennes, car ce mardi, cela a fortement ressemblé à un déclic, il ne savait pas qu’ils en étaient capables, mais ils l’ont fait, le FC Barcelone l’a payé cher.

Les flops –

Le but encaissé.

Alors il n’y a pas véritablement de flop dans ce match. Gagner 1-4 au Camp Nou n’est pas donné à tout le monde, d’ailleurs cela n’était jamais arrivé. Pourtant, ce premier but parisien a montré que le PSG est toujours cette équipe qui joue de malchance ou de naïveté. Kurzawa, plutôt bon par ailleurs, a fait cette étourderie qu’il aurait pu regretter tant, ce penalty était évitable. Puis au regard du match, le PSG aurait apprécié ne pas encaisser de but, le succès n’aurait été que plus beau. 

Mais c’est vraiment pour trouver un petit truc à redire sur un match où les mauvais points n’ont pas été légion. À moins que le flop ce mardi soit tout simplement ce FC Barcelone moribond.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG