Restez connectés avec nous
Barthez: Des problèmes de gardiens au PSG? "Il fallait s’attendre à ce que ça se passe comme ça"

Autour du PSG

Barthez: Des problèmes de gardiens au PSG? « Il fallait s’attendre à ce que ça se passe comme ça »

Sa faute aurait pu coûter deux points face au Paris Saint Germain face à Lille mardi soir (2-1, 24e journée de Ligue 1), elle lui coûtera sans doute sa place dès que Kevin Trapp sera pleinement opérationnel. Alphonse Aréola, gardien de 23 ans, a vécu une soirée pratiquement cauchemardesque au Parc des Princes, malgré la victoire de son club. Au-delà de ses faiblesses récurrentes, le gardien ne dégage plus aucune sérénité, pire il coûte de précieux points à son équipe, ou la pousse à rattraper in extremis ses erreurs.

Dans les colonnes du journal L’Equipe, Fabien Barthez, l’emblématique gardien de l’Equipe de France, livre son sentiment sur le situation des gardiens au PSG. Notamment, il insiste sur cette concurrence voulue par l’entraîneur Unai Emery, mais qui à au poste de dernier rempart, serait contre-productive, surtout compte tenu du peu d’expérience des deux joueurs.

« Ce gamin (23 ans, ndlr), c’est sa première saison dans une grande équipe. Trapp (26 ans, ndlr), c’est sa deuxième. Tu te retrouves avec deux gardiens qui ne sont pas internationaux, n’ont pas une grande expérience. Ils n’ont pas encore le niveau d’un grand joueur du PSG. Il fallait s’attendre à ce que ça se passe comme ça. »

A son retour dans la capitale l’été dernier après un prêt d’un an en Liga, Aréola avait l’ambition de s’imposer durablement dans son club formateur. Ses débuts prometteurs laissent entrevoir la maturité acquise lors de son passage réussie à Villarreal. Si bien qu’il semble prendre l’avantage pour le poste de gardien n°1 sous les ordres d’Unai Emery. Tout se passe bien pour le jeune gardien jusqu’à cette blessure à la mi-octobre qui remet Kevin Trapp sur les rails.

L’Allemand, pourtant poussé sur le banc par son cadet, fait le job. Mais toujours pas de hiérarchie claire dans la tête du coach parisien. Une situation complexe pour un poste aussi exposé que celui de gardien de but. De quoi semer le doute dans l’esprit du portier de 23 ans.

« Très peu de gens dans le milieu du foot comprennent le rôle du gardien. Le gardien, c’est LE poste à part. Tout est dans la tête. Sa force est là. Et là, Areola se retrouve dans une situation complexe : il a fait le début de saison, il s’est fait sortir, il revient alors que Trapp est blessé, et là il n’est pas bon… Il n’a pas récupéré… Alors est-ce qu’ils l’ont cramé ou pas… On va se poser la question. »

On peut encore espérer de très bonnes choses de la part d’Areola, mais il faudra sans doute du temps.

Doté de qualités indéniables, Aréola est un gardien dont la confiance s’est évaporée. Il doute, cogite énormément et ne dégage plus la même assurance qu’en début de saison. Pourtant, il conserve la confiance de ses coéquipiers qui n’hésitent pas à monter au créneau pour voler à son secours. Gageons qu’Unai Emery trouve rapidement un moyen pertinent pour redonner confiance au jeune homme. Mais le vrai déclic ne pourra sans doute vraiment venir que de lui.

Et pour le moment, on espère surtout que Trapp jouera les prochaines rencontres, notamment contre le FC Barcelone en 8e de finale aller de Ligue des Champions. Car lui a été très performant, malgré cette concurrence que certains dénoncent. Comme quoi elle semble pouvoir fonctionner. Areola devra lui travailler tranquillement pour retrouver toutes ses capacités et montrer de meilleures choses quand Emery fera de nouveau appel à lui, certainement en coupe.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG