Restez connectés avec nous
Bayern/PSG - Obraniak voit les deux milieux et les deux axiaux former "un carré" essentiel

Autour du PSG

Bayern/PSG – Obraniak voit les deux milieux et les deux axiaux former « un carré » essentiel

Ludovik Obraniak, ancien milieu offensif du LOSC et de la Pologne notamment, et aujourd’hui consultant, s’est exprimé au micro de La Chaîne L’Equipe au sujet de l’équipe que le Paris Saint-Germain devrait aligner mercredi ce soir lors des quarts de finale allers de Ligue des Champions contre le Bayern Munich (retour le 13 avril). Il invite notamment le coach parisien Mauricio Pochettino à renforcer l’axe au milieu et à aligner Moise Kean (21 ans) plutôt qu’Angel Di Maria (33 ans) sur le côté droit de l’attaque.

Obraniak « Je pense qu’il faut deux milieux défensifs qui forment un carré avec les deux axiaux »

“Je pense qu’il faut deux milieux défensifs qui forment un carré avec les deux axiaux. Donc Marquinhos-Kimpembe-Gueye-Danilo. Quand tu rentres dans ce carré, tout doit exploser. Tu dois être sur Kimmich et Goretzka en ce qui concerne les deux du milieu du PSG, et tu dois sortir sur Müller s’il est n°10. Après derrière, tu resserres un peu. C’est à dire que tu laisses un peu de légèreté sur les cotés puisqu’il n’y a pas Lewandowski. Il n’y a pas vraiment de joueur de tête dans cette équipe, on peut laisser un peu les cotés, tu auras moins de chances de te faire prendre. Ca ne t’assure pas une assise d’avoir un joueur de plus au milieu. Je n’ai jamais vu un PSG avec une sécurité sur les transitions quand ils étaient à trois. »

C’est une analyse intéressante d’Obraniak concernant le milieu de terrain. Surtout que le milieu a peu de chance d’être différent de celui énoncer par l’ex international polonais. Les absences des uns et des autres poussent pour que ce soit ce milieu-là, physique et travailleur. Pour contre carrer les velléités bavaroises, il faudra éteindre leur milieu de terrain et s’assurer que Thomas Muller, ne s’intercale pas trop entre les lignes. On comprend donc pourquoi Obraniak parle de faire un bloc de 4 qui coulisse pour empêcher l’adversaire de jouer tranquillement. 

Et qui de mieux que Marquinhos et Presnel Kimpembe, défenseurs de 25 et 26 ans, qui apprécient de défendre en avançant ou encore de Danilo Pereira ou Idrissa Gueye, milieux de 29 et 31 ans, qui sont de vrais joueurs de combat, pour s’assurer que personne ne puisse s’exprimer dans cette zone là?. Pour la phase « défensive » et récupération, Obraniak ne voit pas l’intérêt de rajouter un 3e joueur qui n’apporterait pas une sécurité supplémentaire au jeu de son équipe. Un joueur de transition est attendu pour lancer les flèches de devant, mais il faudra aussi que ce milieu puisse parfois compenser d’éventuelles largesses de son bloc en revenant défendre.

Obraniak « Tu ne peux pas mettre Di Maria face à Davies »

« Tu ne peux pas mettre Di Maria face à Davies. Sur le côté gauche du Bayern, il faut du répondant avec Kean. Il est capable de le faire, il l’a fait avec Jordi Alba. Ce qui est important, c’est le côté droit du Bayern, tu vas avoir Pavard et Boateng. Je pense que le Bayern va un peu acculer le PSG. Si tu aspires un peu cette équipe, et qu’on a Neymar et Pavard dans la même zone, il va éliminer Pavard sans trop de problème. Du coup, tu vas avoir un peu d’espace dans le dos. Neymar pour Mbappé dans le dos de Boateng, je pense que ça peut faire extrêmement mal.”

Angel Di Maria, ailier de 33 ans, n’est pas en très grande forme et son profil, moins défensif et batailleur pourrait bien jouer contre lui. Dans la balance, Moise Kean, attaquant de 20 ans, capable de marquer, garder le ballon et aller au charbon, semble être la meilleure option. Le côté droit du PSG, peine à exister cette saison, mais s’il y a bien un match qui tord de cou à cette impression, c’est bien ce match contre le FC Barcelone, victoire 1-4, lors des huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Dans le duel avec le très offensif et rapide, Alfonso DaviesKean a les armes, plus que Di Maria, pour donner du répondant, comme le souligne Obraniak.

 Il faut s’adapter à l’adversaire, et clairement, le côté gauche du Bayern Munich est plus « redoutable » que le côté droit, où Pavard aura du mal face au duo Neymar, Kylian Mbappé, attaquant de 29 et 22 ans, qui seront des poisons sur le côté droit du Bayern. Il devrait y avoir des espaces et Paris doit empêcher les Bavarois de jouer trop facilement. Pour cela, l’option Kean à droite parait évidente, un profil plus travailleur qui colmate ce côté faible parisien sera très certainement attendu. D’autant, qu’à droite, on le sait, le PSG est en difficulté avec ses latéraux qui peinent à s’exprimer et qui inquiète dans la gestion défensive et offensive. Un travailleur de l’ombre ne serait pas de trop et Kean est le candidat idéal.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG