Restez connectés avec nous
Bitton évoque avec ironie le prochain mercato du PSG
©Iconsport

Autour du PSG

Bitton évoque avec ironie le prochain mercato du PSG

Stéphane Bitton, journaliste, s’est exprimé avec humour dans sa chronique pour France Bleu Paris. Il a balayé les options de départ lors du prochain mercato non sans ironie. Julian Draxler, Abdou DialloThilo Kehrer, Angel Di Maria, Neymar et Sergio Ramos, Bitton a eu un mot pour chacun d’entre eux. Le mercato n’est pas lancé qu’il agite déjà et met en avant toutes les crispations liées à la saison du Paris Saint-Germain. Il met par la même occasion en doute la volonté du club parisien de faire « le grand ménage« .

Bitton « Sale affaire pour le Macumba Club qui va perdre deux entrées et quelques bouchons quotidiens »

« Des noms circulent et pas n’importe lesquels. Le PSG pourrait pousser vers la sortie ceux qui figureront à coup sûr sur le hall of fame du Paris Saint-Germain. Dehors Julian Draxler. On va faire comment sans lui ? Sale affaire pour le Macumba Club qui va perdre deux entrées et quelques bouchons quotidiens parce que le garçon fréquente les endroits connus à Paris. Dehors Layvin Kurzawa. Lui, je croyais qu’il était déjà parti.

Bitton « Dehors Angel Di Maria, l’intermittent du spectacle »

Dehors Angel Di Maria, l’intermittent du spectacle. C’est un pari un peu fou lorsqu’on sait que l’Argentin choisit ses matches et qu’il est bon 1 fois sur 3 ou 4. Et puis il y a aussi Thilo Kehrer, le seul joueur étranger à bien parler français. C’est lui qui traduit les consignes de jeu de Mauricio Pochettino. Sont en danger aussi, Ander Herrera et Abdou Diallo. Il ne manquerait plus que Colin Dagba soit poussé vers la sortie pour que l’on parle de véritable révolution au Paris Saint-Germain.

Bitton « Je vous rappelle quand même qu’il (Neymar) a marqué trois buts samedi »

Je vous rappelle quand même qu’il Neymar a marqué trois buts samedi soir contre Clermont. Alors, Leonardo penserait même à le prolonger jusqu’en 2035, quand on sait que Sergio Ramos veut rester 4 ans à raison de 6 matchs par an. Je pense qu’il peut même rester beaucoup plus longtemps. On peut le garder jusqu’à 50 ans, un genre de Stanley Matthews des temps modernes. Bref, au Paris Saint-Germain, les premières grandes décisions sont tombées. Est-on sûr que le grand ménage a déjà commencé ? Ça je demande à voir. »

Derrière l’humour, on sent la crispation. Derrière la crispation, on ressent de la colère. Le PSG n’a pas encore commencé son mercato qu’il génère déjà les premiers doutes. Bitton évoque les cas des joueurs qui devraient partir du PSG selon leur temps de jeu et leur progression avec le club parisien. Pour certains, le temps est venu de s’en aller, ils ont échoué au PSG et en retour Mauricio Pochettino a pris la peine de ne pas les faire jouer. Draxler a très peu joué cette saison, il a souvent déçu, il devrait partir. 

Mais là encore, rien n’a été fait pour le mettre dans de bonnes dispositions. Kurzawa a été blacklisté par le PSG, il n’a pas joué depuis août dernier et est constamment blessé par ailleurs. Son avenir s’écrit loin de Paris. Angel Di Maria a montré ses limites cette saison et ne sera vraisemblablement pas prolongé. Enfin, Ander Herrera, après un joli début de saison, a rappelé à tout le monde qu’il n’avait pas le niveau pour être un joueur majeur du PSG. Le temps a été dur avec ces joueurs, un départ est donc souhaitable.

Mais il y a les autres cas plus épineux et que Bitton n’aurait peut-être pas du mettre dans le même sac. Dagba a été prolongé puis blacklisté. S’il a constamment déçu, il n’a pas non plus eu la chance de se montrer cette saison. Abdou Diallo et Thilo Kehrer ont pâti de la hiérarchie rigide de Pochettino. Ils n’ont eu que des miettes, mais cela n’est pas forcément mérité. Kehrer a fait un bon début de saison dans l’axe, mais n’a pas su pour autant convaincre son entraîneur de lui faire confiance. 

Résultat, même avec pléthore d’absent dans la charnière centrale, Kehrer n’a été qu’un 5e choix. Immérité. Abdou Diallo, c’est encore pire. Il n’a pas eu du tout sa chance. La concurrence n’a pas existé. Pochettino s’est entêté à le laisser sur le banc. Immérité. Enfin, Neymar et Sergio Ramos, les deux stars en difficulté avec leur corps. Ils restent de bons joueurs, Neymar l’a encore montré, Sergio Ramos aussi. Sans pépins physiques, les deux joueurs peuvent encore apporter au PSG. On entend la frustration, évidemment. Mais force est de reconnaître que tout n’est pas à jeter et peut-être qu’il y aura des lendemains meilleurs.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG