Restez connectés avec nous
Bitton regrette que la Ligue 1 ne "pousse pas le PSG à se surpasser"
©Iconsport

Autour du PSG

Bitton regrette que la Ligue 1 ne « pousse pas le PSG à se surpasser »

Stéphane Bitton, journaliste de France Bleu Paris, a évoqué dans sa chronique ce lundi la victoire samedi dernier du Paris Saint-Germain contre le Stade Rennais (3-0, retrouvez le résumé ici) dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1. Il regrette que les Parisiens n’aient pas été, selon lui, en difficulté malgré leurs nombreux pépins physiques et tacle donc le niveau du championnat. Enfin, il rappelle que ce succès ne permet pas au coach Thomas Tuchel d’enlever la pression autour de lui.

“Il va falloir poser la question de cette Ligue 1 qui est survendue. Elle ne pousse pas le PSG à se surpasser. Il faut rappeler que c’était l’équipe C du PSG qui était sur le terrain contre le Stade Rennais. Une équipe censée taquiner le Paris Saint-Germain. On allait voir ce qu’on allait voir… Pif, paf, pouf, au bout de 21 minutes il y avait déjà 2-0 pour le PSG. Il y a un vrai problème. Lille perd à Brest hier. Donc Paris a encore creusé l’écart. Marseille est quatrième avec un match à jouer. Mais quand vous voyez ce qu’est l’OM, vous pouvez vous poser des questions sur le niveau de la Ligue 1.

Bitton « n’importe qui aurait pu être sur le banc du PSG. »

Est-ce que Thomas Tuchel est encore sur un siège éjectable ?

Mais évidemment. Il n’est jugé que sur l’Europe. Il est venu à Paris pour lui donner cette fameuse coupe. Samedi, n’importe qui aurait pu être sur le banc du PSG et avoir ce résultat contre Rennes. La différence doit se faire en Ligue des champions. C’est là qu’on attend le PSG et Thomas Tuchel.”

Bitton exagère un peu avec le match de samedi, puisque Paris avait tout de même quelques joueurs importants sur le terrain comme Keylor Navas (gardien de 33 ans), Marquinhos (défenseur central et capitaine de 26 ans) ou Angel Di Maria (ailier de 32 ans). Au milieu, les Leandro Paredes (milieu de 26 ans) et Ander Herrera (milieu de 31 ans) ne semblent pas être dans une « équipe C ». Aussi, il est injuste d’oublier que Rennes était aussi diminué avec 6 absences et les matchs de Ligue des Champions, dont celui mercredi contre Chelsea en étant à 10 à partir de la 40e minute. Enfin, le score est très positif mais les autres chiffres ne sont pas en faveur du PSG : 9 tirs à 16, 49% de possession et 2 corners à 7. Il n’y a pas de quoi dire que Paris a gagné facilement.

Cependant, nous lui accordons que la Ligue 1 n’offre pas toujours une assez bonne opposition. Malgré un début de saison très compliqué, avec de nombreux absents et un jeu décevant, le PSG est déjà premier avec 5 points d’avance. Les supposés concurrents peinent à enchaîner face aux « plus petits » et on voit qu’il manque de l’efficacité offensive face à Paris. Tant mieux pour les résultats parisiens, mais c’est dommage pour la concurrence et le besoin de se dépasser, ce qui pousserait à progresser.

Et forcément, avec de telles victoires marquées par un jeu pas toujours convaincant et l’inefficacité de l’adversaire, il n’y a pas vraiment de quoi se dire que Tuchel a particulièrement trouvé des solutions. Il a même une gestion que l’on peut largement remettre en question, comme dans notre dernier Podcast.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG