Restez connectés avec nous
Boulleau félicite les Parisiennes pour la qualification en demi-finale "je pense que c’est mérité"

Anciens

Boulleau félicite les Parisiennes pour la qualification en demi-finale « je pense que c’est mérité »

Laure Boulleau, ancienne joueuse du Paris Saint-Germain (2005/2018) et aujourd’hui consultante à Canal Plus, est revenue dans le journal Le Parisien, sur la rencontre entre les Lyonnaises et les Parisiennes, victoire 1-2 pour le PSG au match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions (2-2, sur l’ensemble des deux matchs) qui a vu les joueuses du PSG se qualifier en marquant deux buts à l’extérieur. Boulleau évoque aussi la gardienne de 29 ans, Christiane Endler qui a réalisé une grande prestation dans ce match. Enfin, Boulleau se projette pour la suite de la compétition pour les Parisiennes.

Boulleau « Ce qui est historique c’est la manière dont elles l’ont fait, dans la qualité du jeu »

“Objectivement, je pense que c’est mérité. Je ne dirais pas que c’est un succès historique car on les avait déjà éliminées il y a quelques années (NDLR : en 8e lors de la saison 2014-2015), mais, ce qui est historique c’est la manière dont elles l’ont fait, dans la qualité du jeu, dans le fait de réussir à dominer cette équipe. Comme si les choses s’étaient inversées au niveau de l’intensité. Elles ont su réagir. Ça veut dire que cette équipe a grandi. Parce que souvent, pour l’avoir vécu, on était dominées psychologiquement par cette équipe de Lyon. On avait toujours ce côté où on les respectait trop et on avait l’impression qu’on n’arriverait pas à revenir. Et, là, c’était globalement maîtrisé. Je suis vraiment fière d’elles. Elles sont sur le bon chemin.”

Laure Boulleau a joué au PSG et on sent de la fierté de voir cette équipe se hisser à ce niveau de la compétition avec une grosse qualité dans le jeu. Les Parisiennes, montent en puissance depuis quelques années. Longtemps, elles ont buté contre l’équipe de Lyon, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. Les Lyonnaises avaient l’ascendant psychologique et il a été difficile d’inverser la tendance comme le souligne Boulleau. 

Mais cette saison, il semble qu’il y ait un déclic, d’abord en championnat, où elles dominent les Lyonnaises avec 4 points d’avance (1 match en plus) et maintenant en Ligue des Champions. Ce qui est fort dans la prestation des Parisiennes, c’est qu’elles ont réussi à inverser la tendance, après leur défaite au match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions Féminine, 0-1, en s’imposant au retour, cela prouve la force de cette équipe de la capitale qui est en train de marquer les esprits.

Boulleau « Sa parade à la dernière minute, c’est incroyable« 

“C’est vrai. Sa parade à la dernière minute, c’est incroyable. Il y a peu de failles dans cette équipe du PSG. Je suis très contente pour toutes ces joueuses qui le méritent et aussi pour des filles des anciennes générations qui ont connu des gros coups durs. […]On a l’impression que cette progression leur permet aujourd’hui d’enfin changer la donne et de changer l’histoire un petit peu.“

Christiane Endler, est une grande gardienne de but et elle l’a prouvé dans ce match contre les Lyonnaises. Son arrêt réflexe, dans les dernières secondes, résumé sa prestation. Elle symbolise, la confiance qui émane de cette équipe qui possède de grandes capacités. Elles ont toutes joué libérées et cela s’est vu. 

Maintenant, il faut aller de l’avant, ne pas voir cette qualification contre la rivale nationale, comme une finalité. Il y a encore de grandes choses à faire pour cette équipe et Endler, qui est la gardienne de la meilleure défense de D1 Arkéma (2 buts encaissés) est là pour montrer la voie.

Boulleau « Le PSG a largement les capacités de mettre à mal la défense de Barcelone« 

“Fait le plus dur en Ligue des champions en éliminant Lyon ? Je ne pense pas. Parce que je trouve que Lyon est peut-être aussi dans une phase de transition et il y a d’autres très bonnes équipes, je pense notamment à Chelsea qu’elles pourraient retrouver en finale et qui monte énormément en puissance. Pour la demie en revanche, le PSG a largement les capacités de mettre à mal la défense de Barcelone. Je crois que Katoto et Diani vont se régaler dans les espaces.“

Boulleau a raison de ne pas voir les Parisiennes déjà victorieuses. Il reste 3 matchs et pas des moindres. Comme chez les hommes, il faudra se frotter aux joueuses du FC Barcelone et si d’aventure, elle s’imposait, il y aurait encore cette finale contre le Bayern Munich ou le Chelsea FC. L’équipe anglaise, semble redoutable, comme l’a rappelé Boulleau. 

Cela montre aussi que le football féminin est en plein essor. Contre Barcelone, il y aura de l’espace pour attaquer. Si passer Barcelone semble dans les cordes des joueuses du PSG, il faudra une très grande équipe pour remporter la compétition. On retiendra que comme l’équipe masculine, les féminines tutoient le toit de l’Europe, c’est tout un club qui va s’apprêter à chanter.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens