Restez connectés avec nous
Boy de la Tour répond à Maracineanu sur les chants de supporters "C'est le folklore du foot"

Autour du PSG

Boy de la Tour répond à Maracineanu sur les chants de supporters « C’est le folklore du foot »

Depuis peu, Roxana Maracineanu fait quelque peu le buzz en évoquant les insultes qu’elle avait entendu lors du choc entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille au cours de la 29e journée de Ligue 1. La ministre des Sports avait même évoqué une discussion avec Natalie Boy de la Tour afin de remédier à « ce problème« . Et cette dernière a réagi via Le Parisien. La présidente de la LFP ne se trouve pas vraiment sur la même longueur d’onde que Maracineanu.

« C’est le folklore, le folklore du foot… J’assiste à plus de 50 matchs par an. Ce sont des propos qu’on entend régulièrement. Ça ne veut pas dire qu’ils sont acceptables, mais ils font partie de l’expression d’une ferveur populaire qu’il faut prendre comme telle. »

« La plupart des supporters n’ont pas l’impression de blesser. »

« Le travail de sensibilisation qu’on va avoir à faire va passer par des actions et des ateliers menés avec les groupes de supporters qui le souhaitent et avec des associations. La plupart des supporters n’ont pas l’impression de blesser. Donc le travail d’éducation est important à faire pour montrer que, derrière les mots, on peut faire souffrir quelqu’un », a expliqué Natalie Boy de la Tour.

L’intervention de Natalie Boy de la Tour est intéressante car elle vient tempérer les propos de Maracineanu qui étaient eux totalement déconnectés de la réalité du football. Même si cela n’est pas vraiment tolérable, cette relation qui existe entre différents groupes de supporters par rapport à des clubs supportés est une constante qui sera difficile de changer. Quand on est supporter, on supporte avant tout son club mais on dénigre également ceux qui se dressent face à nos joueurs, c’est une réalité.

Compliqué de penser que cela puisse changer un jour. Il ne faut pas non plus prendre les supporters pour des imbéciles : bien sûr qu’ils connaissent le poids des mots prononcés, c’est justement pour cela qu’ils sont lancés. Cela se passe néanmoins dans un cadre bien spécifique, ce qu’il ne faut pas occulter.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG