Restez connectés avec nous
Bruges/PSG - Riolo n'en veut pas à Pochettino mais aux joueurs qui "s'en fichent"

Autour du PSG

Bruges/PSG – Riolo n’en veut pas à Pochettino mais aux joueurs qui « s’en fichent »

Daniel Riolo était au micro de RMC Sport mercredi soir afin, notamment, de revenir sur le match nul du Paris Saint-Germain contre Bruges dans le cadre de la 1ere journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions 2021-2022. Le journaliste a défendu le coach Mauricio Pochettino, critiqué par certains, en soulignant que c’est aux joueurs de faire des efforts supplémentaires alors que des restent au fil des années malgré les changements d’entraîneurs. Il a aussi souligné que Neymar (attaquant de 29 ans) est aujourd’hui loin de son meilleur niveau.

« Au bout d’un moment, on ne peut plus tomber sur l’entraîneur au PSG. C’était pareil avec Tuchel, avec Emery. Les mecs n’écoutent pas, ils s’en fichent ! Ce n’est pas normal qu’ils ne soient pas prêts. Regarde City, les mecs ils volent sur le terrain Ils sont affûtés et pourtant j’ai entendu que Pochettino avait une batterie de tests avec des préparateurs physiques. C’est mito ! Parce que Neymar ne peut pas réussir les tests, ce n’est pas possible. Neymar, il n’a plus le coup de rein. 

Riolo « Neymar le génie, c’est un mec fin, qui vole, c’est une sorte de papillon. »

Tant qu’on n’aura pas la lucidité de comprendre que tu ne peux pas jouer avec des gars qui ne courent pas sur le terrain… Et surtout pas deux ! Encore Messi, dans pas très longtemps, il sera en forme. La vraie question : est-ce que Neymar peut rejouer au foot ? Est-ce que vous voyez son physique ? Oui il va rejouer, mais à quel niveau ? Son physique a changé, son attitude corporelle aussi. Neymar le génie, c’est un mec fin, qui vole, c’est une sorte de papillon, c’est Mohamed Ali à sa grande époque dans la boxe. Un gars agile. Là, il est lourd, il peut encore faire un ou deux coups comme ça. Il a désormais le physique pour faire le beau sur un yacht à Ibiza. »

On peut comprendre aujourd’hui quelques doutes autour de Pochettino, alors qu’un style ne s’installe pas vraiment au PSG pour le moment. Mais il faut aussi du temps pour tout mettre en place et le coach n’a que rarement eu tout son groupe ou presque à disposition. Hier, c’était la première titularisation de Messi. Et plusieurs joueurs ne sont pas encore à 100%, alors il faut de la patience. De toute façon, comme le souligne Riolo, il y a eu d’autres entraîneurs et les soucis restent : manque de combativité, de mouvement et de solidarité. Là, on va espérer que ce match servira à bien comprendre que les matchs ne se gagneront pas sans faire les efforts. Le talent ne fait pas tout.

On le voit avec Neymar, même si Riolo exagère le problème. Mais le Brésilien n’est pas encore à 100% et cela se voit sur le terrain. Il est tout de même dommage de faire comme si ce joueur était perdu alors qu’il est parmi les meilleurs en chiffres sur les courses effectuées dans ce match. Laissons-le encore montée en puissance alors que sa préparation n’est pas terminée, comme d’autres joueurs. Il est clair tout de même que le PSG doit faire plus collectivement, avoir un minimum d’envie et de solidarité pour assurer une certaine base collective.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG