Restez connectés avec nous
City/PSG - Duluc souligne que Paris a surtout avancé ces deux dernières saisons

Autour du PSG

City/PSG – Duluc souligne que Paris a surtout avancé ces deux dernières saisons

Vincent Duluc, journaliste de L’Equipe, est revenu via un édito dans le journal sportif sur la défaite parisienne (2-0, retrouvez le résumé ici) face à Manchester City ce mardi à l’Etihad Stadium dans le cadre des demi-finale retours de la Ligue des Champions qui permet à City de se qualifier en finale (4-1 au cumulé).

« Si cette demi-finale a laissé le PSG à sa place, c’est une bonne place, au bout d’une aventure qui l’a vu avoir la peau du FC Barcelone et du Bayern. Sans doute ne fallait-il pas attendre de miracle au cœur d’une saison à douze défaites, qui créent insidieusement une culture de l’inquiétude et du renoncement. Il va falloir au PSG, à court terme, avoir une vision un peu plus large de son avenir et de son jeu, surtout si Mbappé décidait de partir. Plutôt que d’être étouffé par le syndrome du sauveur, Neymar devra considérer l’intérêt de la simplicité. Mais c’est un matin, aussi, à avoir un peu de mémoire.

Duluc « le PSG était moqué pour ses échecs récurrents en Ligue des champions. »

Il y a quatorze mois, le PSG était moqué pour ses échecs récurrents en Ligue des champions, et pour ses manières pressées d’entrer dans le grand monde par un raccourci financier que les grandes familles contestaient. En août, il en a joué la finale. Hier soir, il a été déçu d’en rester à la porte. Mais il est désormais un élément stabilisateur de la famille, la Ligue des Champions est sa maison et il habite à l’étage.”

Même si le PSG perdait à la pause, on ne peut pas dire qu’il a fait une mauvaise première période. Il y a eu de belles phases de jeu, une défense faite collectivement et souvent solide, sauf qu’il n’y a pas eu l’efficacité. Un point frustrant, forcément, puisque City menait 1-0 avec une occasion terminée suite à un tir contré qui retombe au bon endroit. Mais c’est aussi le football, il faut savoir mettre les occasions pour gagner. Restait donc à trouver les solutions sur la seconde période.

Cela n’a finalement jamais été possible et c’est même City qui a encore donner une leçon d’efficacité. Ce qui résume plutôt bien les deux confrontations tant Paris a pêché dans ce domaine. Il y avait pourtant des éléments pour s’imposer, pour se qualifier. Le sentiment est d’avoir « donné » un peu la place en finale sur des erreurs. Reste bien à finir la saison en gagnant la Ligue 1 et la Coupe de France. Au moins, comme le souligne Duluc, le PSG sort avec un beau parcours et sans humiliation. Le parcours reste positif et confirme l’avancée vue la saison passée, même s’il y a bien sûr encore des choses à améliorer.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG