Restez connectés avec nous
Coman évoque ses émotions en finale de Ligue des Champions contre le PSG
©Iconsport

Anciens

Coman évoque ses émotions en finale de Ligue des Champions contre le PSG

C’est un but qu’on a tous envie d’oublier. Le 23 août 2020, Kingsley Coman a marqué de la tête pour donner la victoire au Bayern Munich face au Paris-Saint Germain en finale de la Ligue des Champions. Un moment particulier, avec un joueur formé au club qui réalise ce geste si douloureux pour Paris. Dans L’Equipe, l’ailier de 25 ans de l’Equipe de France est revenu sur cette soirée particulière pour un Titi.

“Je sais que ça a marqué les gens. Sur le moment, j’étais vraiment très heureux, c’était fabuleux, un rêve d’enfant pour moi de marquer en finale de C1. Sur le moment, il n’y avait pas ce côté PSG en face, c’est vraiment après le match que j’en ai pris conscience. Comme je l’avais dit avant le match, mon cœur était 100% Bayern.

Coman « Je m’étais mis dans cet état d’esprit pour ne pas me laisser influencer. »

Pour moi, ce n’était pas un match contre mon club formateur. C’était le Bayern contre une équipe. Je m’étais mis dans cet état d’esprit pour ne pas me laisser influencer. Mais dès le coup de sifflet final, il y a le côté émotion qui rentre, il y a Presnel (Kimpembe) en face, qui est un frère pour moi. Il y a les souvenirs, aussi.”

Bien sûr, on ne peut pas en vouloir à Coman d’avoir inscrit ce but. Il est logique qu’il ait donné le maximum pour le Bayern et qu’il ait senti une immense joie sur le moment. L’ailier était là pour aider son équipe à gagner un trophée très important. Alors il s’est concentré là-dessus et a mis son histoire avec le PSG de côté. Il est intéressant de voir que cela ne dure pas après le coup de sifflet final, quand il y a le temps de penser.

Coman a notamment pu être très touché par la tristesse de Presnel Kimpembe, défenseur central de 25 ans dont il est encore très proche. Cela fait partie des particularités de la vie du football. Il peut y avoir des émotions très fortes et variées dans la même soirée, pour diverses raisons. Notamment avec la possibilité de voir un ami perdre.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens