Restez connectés avec nous
Conflit avec Mbappé, le PSG risque des sanctions !
©Iconsport

Autour du PSG

Conflit avec Mbappé, le PSG risque des sanctions !

Si la fin de saison a été aussi le moment des adieux et des sourires entre Kylian Mbappé, attaquant de 25 ans, et le Paris Saint-Germain, en interne les désaccords étaient bien présents. D’après les dernières informations rapportées par RMC, le litige qui oppose le joueur et le club pourrait se régler devant la chambre des litiges de la FIFA.

En effet, on a appris ce mardi que le PSG n’aurait pas versé le salaire du mois d’avril à Kylian Mbappé ainsi qu’une prime prévue initialement dans son contrat. La somme serait estimée à environ 80 millions d’euros. Dans ce qui s’installe comme un désaccord, le PSG souhaite mettre en avant l’accord passé avec le joueur qui était de renoncer à sa prime de fidélité en cas de départ cet été.

Le conflit qui a eu lieu entre le président parisien Nasser Al-Khelaïfi et l’entourage du joueur avant la rencontre face à Toulouse était bien existant, malgré les démentis, avec une réelle cause. Le problème est qu’en refusant de payer le dernier mois de salaire à son joueur, le club de la capitale se met dans une situation à risque. Au-delà de 30 jours, le joueur pourrait adresser une mise en demeure lui accordant un délai supplémentaire de 10 jours pour répondre à ses obligations financières.

Si le litige se poursuit Mbappé pourrait saisir la Chambre de Résolutions des Litiges de la FIFA qui de son côté pourrait infliger des sanctions au PSG sur le fondement de l’article 12 bis relatif aux barrières de paiement. Nous pouvons aussi lire que : « Si le joueur n’a pas signé de nouveau contrat après la résiliation de son précédent contrat, l’indemnité sera en règle générale équivalente à la valeur résiduelle du contrat prématurément résilié« .

Mais nous, on nous informe ensuite que : « la valeur du nouveau contrat pour la période correspondant à la durée restante du contrat prématurément résilié sera déduite de la valeur résiduelle du contrat prématurément résilié »

En revanche, si la décision confirme qu’il s’agit bien d’un impayé, le joueur sera en droit de percevoir, « en plus de l’indemnité réduite, une somme correspondant à trois mois de salaire« . Une somme qui pourrait, « dans des circonstances particulièrement graves, s’élever à six salaires mensuels« .

Dans ces conditions, le PSG a donc tout intérêt à régler ce problème rapidement. Malheureusement, on le sait, les conflits financiers prennent toujours de grosses proportions et s’étalent dans la durée. Les deux parties doivent respecter les accords passés la saison passée, lors du renouvellement de contrat, peu importe les conflits actuels. Le club de la capitale, après une excellente saison, a une équipe à reconstruire et s’embourber dans un conflit qui peut lui apporter des sanctions est évidemment la pire des voies à emprunter.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG