Restez connectés avec nous
Degorre “Cavani, cela peut devenir un vrai problème, à terme"

Autour du PSG

Degorre “Cavani, cela peut devenir un vrai problème, à terme »

Au lendemain du match nul concédé par le Paris Saint-Germain face aux Girondins de Bordeaux (2-2) pour le compte de la 15e journée de Ligue 1, Damien Degorre se lance sur le fait qu’Edinson Cavani (buteur de 31 ans) est resté sur le banc. Dans son édito du jour, le journaliste de L’Equipe revient sur ce choix du coach Thomas Tuchel. Et il y voit un problème potentiel.

« En laissant Cavani sur le banc, en privilégiant Choupo-Moting, l’entraîneur a effectué un choix fort. Il l’a justifié par le fait qu’il avait beaucoup joué avant. Il n’est pas certain que l’intéressé reçoive l’argument. Il est même quasiment certain qu’il le réfute.

« Tuchel aura besoin de tout son vestiaire en état de jouer. »

De plus en plus convaincu qu’il n’est pas assez ami avec Neymar pour bénéficier d’un statut de titulaire plus affirmé. Cela peut devenir un vrai problème, à terme. A Belgrade, Tuchel aura besoin de tout son vestiaire en état de jouer, physique et mental, de Neymar à Cavani en passant par Mbappé ou Rabiot. Jusqu’à présent, il a réussi à maintenir tout son monde mobilisé. Mais jusqu’à présent, les ego s’effaçaient derrière la lecture implacable des résultats.”, a affirmé Degorre.

A la fin de la rencontre, Thomas Tuchel a clairement expliqué la place de Cavani sur le banc. L’Uruguayen a enchaîné les matchs en club et avec sa sélection nationale. Il avait donc besoin de repos. Sachant que Paris joue pratiquement tous les 3 jours et a un déplacement essentiel face à l’Etoile Rouge de Belgrade pour une qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions la semaine prochaine, l’explication a du sens.

Cavani sera très probablement titulaire dans 2 jours pour le déplacement en terre alsacienne, alors que d’autres joueurs seront laissés au repos afin d’équilibrer les temps de jeu et repos des cadres de l’équipe. Et Cavani sera certainement encore sur le terrain contre Belgrade, avec les autres cadres. C’est aussi simple. Il n’y a pas là matière à conflit ou souci. A part pour ces « spécialistes » qui cherchent des problèmes pour parler et faire des polémiques. On n’est donc pas vraiment surpris de voir un journaliste de L’Equipe « dénicher » un problème de ce genre. Peu importe pour lui s’il n’a pas de preuve ou de véritable argument.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG