Restez connectés avec nous
Degorre comprend "le besoin de temps" demandé par Pochettino

Autour du PSG

Degorre comprend « le besoin de temps » demandé par Pochettino

Damien Degorre, journaliste, était présent ce lundi soir sur le plateau de L’Équipe du soir. Il a notamment tenu à défendre un peu Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, qui a du composer avec l’arrivée inattendue de Lionel Messi, attaquant de 35 ans. De plus, le PSG a perdu Neymar, attaquant de 30 ans, sur une blessure durant 3 mois sans compter le temps de revenir vraiment à 100 %. Le temps a manqué pour créer des automatismes offensifs. De plus, Degorre, a aussi évoqué le cas Sergio Ramos, défenseur de 26 ans. Il a rappelé qu’un accord verbal était en cours pour la saison prochaine, mais que si les deux parties considèrent que l’Espagnol ne peut plus jouer à haut niveau, alors il y a aura séparation.

Degorre « Messi arrive et cela change beaucoup de choses »

« Lionel Messi est arrivé l’été dernier et ça change toute la façon de préparer. Déjà, Messi ne devait pas arriver au PSG. Et toute la préparation juin, juillet et jusqu’à ce que Messi arrive, est axée sur une autre façon de jouer et une autre philosophie de jeu. Messi arrive et cela change beaucoup de choses. Seulement Messi n’était pas là en début de saison. […]»

C’est vrai que l’arrivée de Messi a été totalement inattendue. Le joueur est une véritable star, mais demeure un joueur comme les autres. Il a dû quitter Barcelone, avec ce que cela implique. Il est arrivé complétement à cours de forme et Mauricio Pochettino a dû lui faire une place dans son dispositif. Comme le PSG joue différemment de tout ce qu’a connu Messi à Barcelone, cela a pris du temps et on en voit les bénéfices seulement maintenant. On peut regretter, qui Pochettino n’ait pas fait jouer La Pulga dans le coeur du jeu plus tôt dans la saison. Parce que si l’on peut comprendre qu’il réclame du temps pour voir de meilleurs automatismes, on ne s’explique pas pourquoi il n’a pas mis ses meilleurs éléments dans de meilleures dispositions.

Degorre « Les faits sont têtus, il n’a jamais eu les joueurs pour travailler avec eux »

Les faits sont têtus, il n’a jamais eu les joueurs pour travailler avec eux. Au début, il n’avait pas Messi parce qu’il était à court de forme, de préparation et il faisait des allers-retours en Argentine. Après, il n’a pas eu Neymar parce qu’il était blessé. Où factuellement il a raison, c’est que depuis janvier, il travaille avec eux. Par contre, où je suis moins d’accord avec lui, c’est que depuis fin janvier quand Neymar revient, il travaille avec eux. Et le match retour contre le Real c’est mi-mars. Donc deux mois et des poussières pour obtenir ça, c’est un peu long quand même.»

Difficile aussi d’en vouloir à Pochettino quand les trois joueurs ne sont pas en forme en même temps. Mais encore une fois, il a eu du temps depuis son arrivée. Il n’a pas toujours fait des choix justes. On attendait plus et si Neymar a été blessé et Messi a court de forme au début de saison, il faut noter que l’entraîneur du PSG n’a jamais accordé sa confiance à Mauro Icardi. 

Angel Di Maria n’a jamais réussi cette saison à performer et cela s’explique aussi par l’absence de plan de jeu ou de recadrage quand l’Argentin oubliait systématiquement Achraf Hakimi, latéral de 23 ans ou encore quand il ne jouait que pour Messi au détriment de ce qu’à demandé le jeu. Là encore, Pochettino a eu du temps et aurait aussi pu faire des choix. Il ne l’a pas fait. Il ne peut pas se trouver des excuses en se dédouanant de tout ce qui n’a pas fonctionné. Personne ne demandait à ce que cela soit parfait. Mais entre la perfection et la saison actuelle, il y a une belle marge pour s’exprimer.

Degorre « Mais bon, c’est un bon ami qui a pris quand mal pas mal d’argent cette saison »

« Il y a un accord verbal entre Ramos et la direction. Si jamais ils estiment que l’aventure entre les deux ne peut pas continuer ou n’a pas de sens, ils se séparent en bons amis. Mais bon, c’est un bon ami qui a pris quand mal pas mal d’argent cette saison. »

Sergio Ramos vit une saison terrible et les médias, au lieu de le plaindre un peu de tous ses malheurs, ne font que l’enfoncer encore plus. Fraude, ami qui a pris pas mal d’argent, sont autant de formules employées pour qualifier Sergio Ramos. Comme si l’Espagnol savait qu’il allait être toujours blessé et qu’il a menti pour signer un gros contrat. Ce qui lui arrive est malheureux avant tout. Le PSG s’est peut-être trompé au regard de son état physique, mais il est aussi compliqué de douter des vraies intentions de l’ancien capitaine du Real Madrid. C’est un joueur sérieux qui a du mal vivre sa saison au PSG. Désireux de jouer, il n’a pas vraiment pu s’exprimer ce qui lui vaut beaucoup de jugements et de railleries, injustifiées. Espérons que son corps le laisse tranquille. Il pourrait faire du bien au PSG la saison prochaine.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG