Restez connectés avec nous
Diaz assure que le PSG a les qualités pour passer et les défauts pour être éliminés par l'Atalanta

Autour du PSG

Diaz assure que le PSG a les qualités pour passer et les défauts pour être éliminés par l’Atalanta

Le Paris Saint-Germain a fait son retour à la compétition ce vendredi avec un succès étriqué face à l’AS Saint-Étienne 1-0, en finale de Coupe de France. Cette équipe parisienne, malgré son succès, n’a pas rassuré en vue de son quart de finale de Ligue des Champions face à l’Atalanta Bergame le 12 août prochain à 21h. Kevin Diaz, ancien footballeur désormais consultant, s’est exprimé à ce sujet sur les ondes de RMC Sport.

“Le PSG a toutes les qualités du monde pour battre l’Atalanta, mais fait également preuve de toutes les défaillances possibles qui pourraient le faire éliminer par une telle équipe. Leur vrai problème, c’est comme s’ils étaient attachés comme un babyfoot. Les quatre de devant ne jouent que dans un sens. Mais quand tu perds le ballon, il faut y aller, il faut faire les efforts.

Diaz « Ils n’ont pas su répondre à l’agressivité des Stéphanois.”

Est-ce qu’il y a vraiment quelque chose de positif à ressortir de ce match contre Saint-Etienne ? Avec la blessure de Mbappé, plus la sortie prématurée de Kehrer… Il y a trois choses dans le football : il faut être fort techniquement, physiquement et mentalement. Contre Saint-Etienne, le problème a été mental. Ils n’ont pas su répondre à l’agressivité des Stéphanois.”

Le problème du PSG est toujours le même depuis plusieurs saisons, dès qu’un adversaire met de l’intensité dans le match cette équipe parisienne a tendance à se perdre un peu (même si ce n’est pas systématique). Face à l’Atalanta, qui est une équipe dont la qualité principale est l’intensité qu’elle met dans ses confrontations, ce sera très compliqué si les Parisiens affichent le même visage. Le principal adversaire de Paris c’est lui-même et la détermination, ou non, qu’il va mettre dans son match.

Au mois de mars, la double confrontation face au Borussia Dortmund a été le parfait exemple de ce que peut faire le PSG et du double visage qu’il peut avoir. Le 18 février dernier, les Parisiens ont réalisé un match catastrophique au Signal Iduna Park, aucune intensité, de la suffisance et une défaite 2-1 face à une équipe de Dortmund qui n’a pas été impressionnante mais surtout combative. Mais, trois semaines plus tard, le 11 mars au Parc des Princes, cette même équipe du PSG a réalisé un excellent match en s’imposant 2-0 et s’est qualifié sans encombre pour le tour suivant. Malheureusement, cette fois, en cas de mauvaise prestation face à l’Atlanta Bergame, il n’y aura pas de seconde chance.

Reste donc à avoir la bonne mentalité le 12 août prochain pour ne pas être balayé de la compétition avec des regrets. Espérons que les Parisiens ont enfin compris l’attitude à avoir au plus haut niveau. Mais il n’y a pas trop de conclusions à tirer d’une reprise de la compétition face à un adversaire qui a bien trop d’agressivité, amenant des blessures qui ne sont pas surprenantes.

Nous sommes aussi revenus sur la finale dans notre dernier podcast :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG