Restez connectés avec nous
Djellit émet des doutes sur la capacité du PSG à jouer à 4 attaquants

Autour du PSG

Djellit émet des doutes sur la capacité du PSG à jouer à 4 attaquants

Il y a une certaine déception après la finale de Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et l’AS Saint-Etienne remportée 1-0 (retrouvez le résumé ici) par les Parisiens avec un match qui a plus marqué avec l’agressivité stéphanoise que du beau jeu. Nabil Djellit, journaliste de France Football,a expliqué de son côté avoir aimé voir du suspense, mais qu’il se pose des questions sur le 4-4-2 du PSG.

“Je suis content de ce match parce qu’il y a eu du suspense, de l’émotion. Le contenu de ce match est au niveau du championnat de France. Il n’y a aucune surprise. C’est de la Ligue 1. Je suis content qu’il y ait eu match. Parce que si c’est pour voir le PSG jongler tout le monde et mettre 5-0… moi au bout d’un moment ça ne m’intéresse pas. Ce n’est pas de sa faute. Quand le PSG met 4-0 à l’OM en une mi-temps, je n’ai pas envie de regarder la suite. Après, c’est aux autres de se mettre au niveau, on est d’accord. Moi, je suis content parce que jusqu’à la 93e minute on aurait pu voir une égalisation de Saint-Etienne.

Djellit « quand ils se font rentrer dedans ils sont en difficulté !”

 Si Lyon met de l’intensité au milieu de terrain, de l’agressivité et le PSG est mis en difficulté alors on aura encore les interrogations qu’on a eues tout au long de la saison, à savoir : est-ce que c’est bon pour le PSG de jouer à quatre devant ? Parce ce quand ils se font rentrer dedans ils sont en difficulté.”

Un des points faibles de ce système peut être le manque de présence au milieu, mais c’est seulement quand tous les joueurs ne font pas les efforts. Si les joueurs offensifs ne défendent pas, c’est ensuite très compliqué. Mais cela vaut en fait un peu pour tous les systèmes. Même si le 4-3-3 peut tenir un peu plus même si les attaquants ne font pas le maximum. Il reste tout de même qu’il sera possible d’être vraiment fort collectivement seulement avec la bonne mentalité. Pour ce qui est du match contre Saint-Etienne, on peut tout de même noter que les Stéphanois sont allés trop loin dans l’agressivité et que le PSG a pu être sorti un peu du jeu envoyant les coups qui ont notamment sorti deux joueurs dès la première période (Thilo Kehrer et Kylian Mbappé).

Cela a beaucoup aidé Saint-Etienne à tenir, même si la performance du PSG ne s’excuse pas seulement sur ce point, ni le fait que c’était la reprise de la compétition officielle. Il faudra plus d’efforts et de maîtrise pour les prochaines rencontres, car on a pu oublier vendredi que Paris était à 11 contre 10. Tant mieux pour le suspense, mais le but des Parisiens n’est pas de satisfaire les amoureux du suspense, même si on peut comprendre que cela rende un match plus intéressant suivre.

Nous sommes aussi revenus sur cette finale dans notre dernier podcast :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG