Restez connectés avec nous
Dugarry: "J'ai envie de défendre Mbappé... S'il lui pète le genou pour moi c'est la même chose"

Autour du PSG

Dugarry: « J’ai envie de défendre Mbappé… S’il lui pète le genou pour moi c’est la même chose »

Samedi dernier, le Paris Saint-Germain est parvenu à se défaire d’une très rugueuse équipe nîmoise sur le score flatteur de 4-2. À la toute fin de ce match, comptant pour la quatrième journée de Ligue 1, Kylian Mbappé a écopé d’un carton rouge. Extrêmement remonté suite à un très vilain tacle de Teji Savanier, milieu de terrain nîmois, le jeune attaquant de 19 ans parisien s’est fait justice lui-même en le poussant à terre. Une attitude que peut comprendre Christophe Dugarry, consultant RMC, comme il l’a expliqué sur les ondes de la radio hexagonale.  

“Mbappé ? Oui, j’ai plutôt envie de le défendre. C’est bien beau de dire que les joueurs doivent garder leur sang-froid que ça fait partie du métier. Donnez moi un joueur qui arrive à garder son sang-froid dans ce genre de situation. C’était déjà un match assez houleux et le Nîmois il y va pour le couper en deux. S’il lui pète le genou, pour moi c’est la même chose. Il y va vraiment pour lui faire mal. Là il y va fort, dans les dernières minutes du match.

« N’oublions pas qu’il a seulement 19 ans »

Qu’on me trouve un joueur capable de ne pas réagir dans ces moments-là. N’oublions pas qu’il a 19 ans, ça fait partie des choses qu’il devra apprendre. La seule chose où je ne suis pas d’accord avec lui, c’est quand il dit que si c’est à refaire, il le referai. Il a bien compris qu’il ne fallait pas le faire, il n’y a pas besoin de dire cette petite phrase qui fait un petit peu tâche. Mais je comprends sa réaction.”

Christophe Dugarry analyse très bien le cœur du problème : l’intentionnalité de Teji Savanier sur ce coup est grossière. Un geste pareil n’a rien à faire sur un terrain de foot, et encore plus à un tel moment du match, alors que tout était déjà plié. Kylian Mbappé a eu peur et il a eu un coup de sang.

Fidèle à lui même, il s’est excusé de son geste auprès de ses supporters tout en assumant pleinement ce qu’il a fait, sans se cacher ou trouver d’excuses. Son attitude est répréhensible d’un carton rouge certes, mais il ne faudrait pas que la commission de discipline ait la main trop lourde envers le jeune champion du monde. Il pourrait encourir, dans le pire des cas, jusqu’à quatre à cinq matchs de suspensions. La logique voudrait qu’il écope de deux matchs ferme avec un sursis potentiel.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG