Restez connectés avec nous
Dugarry "Tuchel, je suis globalement déçu de sa réaction, sa gestion, de la force qu’il montre"

Autour du PSG

Dugarry « Tuchel, je suis globalement déçu de sa réaction, sa gestion, de la force qu’il montre »

Suite à la fin du mercato estival 2019, il y a un certain optimisme autour du Paris Saint-Germain. Même s’il faut rester prudent, il y a des éléments pour espérer une saison réussie par le club parisien. Cependant, il y a encore des « spécialistes » pour viser le négatif et les inquiétudes. L’ancien professionnel devenu consultant Christophe Dugarry s’est lancé dans cet aspect au micro de RMC Sport.

“Avant, on voyait les stars adhérer, des petits sourires. Mais ça, c’était quand le PSG gagnait. Ce qui est révélateur, c’est quand tu perds. Depuis la défaite face à Manchester, c’est peut-être celui Tuchel que j’ai senti le plus déstabilisé. Certes, tout était magnifique et tu prends ce coup derrière la tête, je comprends que ce soit difficile. Mais c‘est à ce moment-là qu’il doit montrer beaucoup de force. Il s’est raté sur les différents mercatos.

Dugarry « Je l’ai trouvé perdu, un peu isolé. »

Depuis cette défaite contre Manchester, je suis globalement déçu de sa réaction, sa gestion, de la force qu’il montre, de sa gestion des cas. Quand Neymar est parti au Brésil, si c’est lui qui a validé ou non, je ne sais pas trop. Les défaites qui s’enchaînent, il n’a pas réussi à reprendre la main. On le voit imposer Draxler et il joue à presque tous les postes. Il y a eu cinq mois très bien et depuis, je reste sur ma faim. J’ai l’impression que quelque chose s’est cassé après cette défaite de Manchester entre lui et ses joueurs. Chacun à commencer à défendre ses propres intérêts. Je l’ai trouvé perdu, un peu isolé. »

Des arguments plutôt vides.

Ainsi, Dugarry ressort un discours déjà entendu avec des arguments aléatoires et qui ne sont pas poussés jusqu’au bout. C’est facile de mettre la mauvaise fin de saison du PSG sur les épaules de l’entraîneur, puisqu’il n’a pas trouvé les solutions. Mais il faudrait souligner que c’était très difficile avec un effectif mal construit (car le coach n’a pas été suivi par sa direction) et qui était en plus décimé par les blessures.

Sans oublier que tous les joueurs ont pris un coup de massue sur la tête. Si Draxler à jouer aussi souvent et à autant de postes, c’est parce que l’équipe en avait besoin. Il n’y avait tout simplement presque pas de choix. Ce qui n’a pas rendu service à l’Allemand d’ailleurs, qui a eu du mal à se montrer dans ces changements de places.

De toute façon, Dugarry termine en résumant bien la situation, mais sans se rendre compte qu’il défend Tuchel : il était « isolé ». Les dirigeants ne l’aidaient pas et le directeur sportif semblait loin des problèmes de l’entraîneur. L’épisode Neymar en est le symbole. Alors que Tuchel s’était dit contre, la direction l’avait autorisé à rentrer au Brésil plus tôt. Maintenant, le coach a enfin un vrai directeur sportif avec lui grâce au retour de Leonardo. Et le mercato est bien plus satisfaisant. Avec cette saison, l’entraîneur pourra être un peu mieux jugé. Là, les erreurs seront plus difficiles à excuser. Mais il y aura possiblement moins de problèmes.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG