Restez connectés avec nous
Edito - Le bilan de la saison : les tops et flops
©Iconsport

Autour du PSG

Edito – Le bilan de la saison : les tops et flops

Le Paris Saint-Germain a réalisé une saison moyenne, éliminé par Nice en Coupe de France, mais aussi en Ligue des Champions, en 8e de finale, ils ont tout de même survolé la Ligue 1, finissant Champion de France pour la 10e fois de l’histoire. Un record. Mais le jeu n’a pas été flamboyant, certains joueurs ont manqué leur saison quand d’autres ont porté le club. On fait les tops et les flops de cette saison qui restera comme la plus difficile à ce jour du PSG version QSI.

❤️ Kylian Mbappé – 

Quel joueur, quelle saison. Meilleur buteur, meilleur passeur de Ligue 1, décisif en Ligue des Champions. Il a fait beaucoup pour ce PSG là. Il n’a jamais rien lâché, il a été d’un professionnalisme incroyable et mérite tous les honneurs. Sportivement, il a prouvé qu’il était l’un des tout meilleur, en Ligue 1, il a souvent montré qu’il était au-dessus de la mêlée et largement.

Edito - Le bilan de la saison : les tops et flops

07 Kylian MBAPPE (psg) during the Ligue 1 match between Paris Saint Germain and Metz on May 21, 2022 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Tops –

Nuno Mendes –

C’est la promesse d’avenir avec une énorme marge de progression. Sa vitesse est incroyable et sa volonté d’aller toujours de l’avant est impressionnante. Le PSG ne s’est pas trompé. De plus, il est arrivé jeune et avec des défauts et malgré cela, il n’a pas déçu. Il va franchir pallier après pallier et nul doute qu’il sera l’un des hommes forts du PSG les années qui arrivent.

Danilo Pereira –

Danilo Pereira a fait une grande saison et ce n’était pas gagné. Il n’impressionne pas offensivement et dans la création. Ce n’est pas son truc, techniquement il est limité. Il joue beaucoup vers l’arrière. Mais quel joueur d’équipe. Un pilier. Il a aidé l’équipe avec force. Il se bat, récupère, il est précieux.

Son charisme lui confère le droit de recadrer tout le monde de Dagba à Messi et ce n’est pas rien. Il a été constant et bon pour compenser défensivement mais aussi pour décharger Verratti de la récupération quand le PSG avait besoin de créer le jeu.

Marquinhos/Verratti – 

On peut trouver à redire sur ces deux joueurs. Mais on n’oublie pas que le capitaine a été très bon la majeure partie de la saison. Il a fait peu de fautes ce qui montre qu’il reste extrêmement propre et le fait qu’il n’ait jamais eu vraiment le droit de souffler explique sa baisse de régime. Mais il reste incontournable et le PSG a de la chance de l’avoir. Pour Verratti, c’est différent. Il a été moins blessé que les saisons précédentes. 

Mais il a été trop seul au milieu pour créer le jeu comme il sait le faire. Il s’est essoufflé à force de jouer tous les rôles du milieu. Mais il est là, tout passe par lui et sa capacité à créer des intervalles est impressionnante. Il est toujours celui qui touche le plus de ballons et très souvent, il les bonifie. Verratti est un joueur prépondérant dans la réussite du PSG cette saison. Les deux plus anciens ont montré la voie et non eu de cesse de clamer leur amour pour Paris. 

Navas/Donnarumma –

Les deux gardiens ont été performants malgré la concurrence inhabituelle à ce poste. Keylor Navas a été rassurant comme toujours et Donnarumma a été un peu plus sous le feu des projecteurs. La constance vs la fougue. Au final, Donnarumma a payé sa pseudo-erreur contre le Real Madrid, seule équipe autorisée à charger un gardien de but. 

Ensuite, il a eu des matchs plus difficiles, mais cela ne doit pas masquer que jusqu’en février il a été pour beaucoup au-dessus de Navas, que ses performances étaient très bonnes. On rajoute que Donnarumma a été élu par ses pairs, meilleur gardien de Ligue 1, aux Trophées UNFP.

Flops –

Edito - Le bilan de la saison : les tops et flops

30 Lionel Leo MESSI (psg) – 10 NEYMAR JR (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris and Lens at Parc des Princes on April 23, 2022 in Paris, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

Neymar –

Le brésilien n’a pas fait une grande saison. Il a subi une grosse blessure et cela l’a handicapé pour la fin de saison, le problème, c’est que c’est récurrent avec lui. Au niveau de l’attitude, il a parfois déçu, il s’est enfermé par manque de rythme dans des dribbles qui ne passaient plus.

En plus, on peut lui reprocher de ralentir le jeu quand il s’entête à garder le ballon. On reconnait tout de même qu’il s’est remis à marquer et ses passes sont toujours exceptionnelles. Mais globalement on attendait beaucoup plus.

Lionel Messi –

Dur de mettre l’un des meilleurs joueurs de tous les temps dans les flops mais il a déçu. Alors c’est sa première saison loin de Barcelone pour lui et sa famille. L’acclimatation a pris du temps. Mais dans le jeu, il a aussi été souvent en retrait.

Il a raté des choses assez faciles pour lui et on a bien vu qu’il n’avait plus ses jambes de 20 ans et c’est logique. Sa fin de saison a été meilleure, il a tout de même eu des statistiques intéressantes et prometteuses. On l’attend pour l’année prochaine un cran au dessus.

Presnel Kimpembe –

Déjà, avant de crier au scandale pour certains, reconnaissons qu’il a aussi bien aidé le PSG cette saison. Heureusement qu’il a été là sur certains matchs. Mais dans la globalité on retrouve trop d’erreurs. Pour un cadre de l’équipe c’est dommage. Il n’a pas fait sa meilleure saison.

On l’a senti moins souriant et souvent en retard avec des buts qui se ressemblaient un peu. Il a aussi été abandonné par d’autres membres de l’équipe et cela ne l’a pas aidé. Il a tout de même été moins incisif et on espère qu’il saura franchir un cap pour dissiper les doutes.

Le milieu de terrain –

C’est le secteur le plus en difficulté du PSG cette saison. Certains joueurs se sont écrasés face aux difficultés et aux attentes. Hormis Marco Verratti et Danilo Pereira, tous ont déçu par moments et on a vu de la fébrilité là où quelques années auparavant, on retrouvait la plus grande force du PSG.

La faute à Pochettino mais surtout à des joueurs qui n’ont peut-être pas le niveau pour répondre aux attentes des supporters. Ils n’ont pas été aidés par les attaquants non plus, ce qui rend la tâche encore plus difficile. Globalement, la déception est grande au PSG cette saison qui n’a pas su maitriser ses matchs et le milieu de terrain avec peu de projection vers l’avant n’a pas aidé.

L’animation offensive –

Si le milieu n’a pas été très performant, que dire de l’attaque, l’animation offensive, l’absence de passes vers les latéraux très haut sur le terrain. Le manque d’idée général avec des faillites individuelles de la part de très grands joueurs à donné lieu a une saison décevante sur ce point.

Hormis Mbappé, le PSG n’avait plus beaucoup d’options une fois Neymar blessé et moins performant, Messi en retrait et Angel Di Maria qui a déjoué quasiment toute la saison. Pochettino n’a jamais réussi à donner l’envie à son attaque de s’exprimer avec des circuits préférentiels et des phases de jeu intéressantes. La déception est à la hauteur des hommes sur le terrain 90 % du temps.

Le manque d’envie et de mouvements –

Mais le problème au milieu et en attaque est étroitement lié au manque d’envie général. Le manque de mouvement a été trop présent. Le manque de courses aussi ainsi que les courses à haute intensité. Le PSG a ronronné sans maitrisé et surtout ne s’est jamais remis vraiment en question pour corriger tout cela.

Ce sont des grands joueurs mais il aurait fallu recadrer un peu plus et redonner un coup de boost à une attaque incroyable mais qui n’a fait peur à personne hormis avec Mbappé.

Trop de buts encaissés –

48 buts encaissés cette saison, 36 en Ligue 1, le PSG n’avait pas pris autant de buts depuis très longtemps. Des erreurs individuelles

Edito - Le bilan de la saison : les tops et flops

Mauricio POCHETTINO (Entraineur PSG) during the Ligue 1 Uber Eats match between Angers and Paris at Stade Raymond Kopa on April 20, 2022 in Angers, France. (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Photo by Icon sport

sont responsables de cela la plupart du temps et c’est logique mais surtout, pourquoi le PSG en est arrivé là ? Si on regarde les points précédents de ce top et flop, on remarque que tout est lié.

Le milieu a eu du mal, l’attaque n’a pas été à la hauteur alors la défense a souffert. Le football se joue à 11 contre 11 et le PSG n’a jamais vraiment (sauf exception) eu ses 11 titulaires au top, sans erreurs etc.. Impossible donc d’assurer une sécurité défensive et la perte de confiance n’a pas aidé à relancer la machine. Mais globalement, c’est une grosse déception.

😡 Pochettino : pas de place pour les jeunes et coaching inexistant –

Ce n’est pas le lieu et l’idée de tout remettre sur les épaules de Mauricio Pochettino, mais l’entraîneur, comme les joueurs, est aussi responsable de l’ennui. D’ailleurs, il a trop souvent évoqué des bons matchs alors que tout le monde avait vu des matchs compliqués voire ennuyants. Le coach parisien a aussi perdu ses jeunes joueurs alors qu’il y avait de la place pour les faire grandir. 

Surtout que les jeunes ont montré de l’envie quand des grands joueurs se sont montrés passifs. Cela aurait pu être une concurrence saine et respectueuse de l’évolution des joueurs. Il ne s’agissait pas de mettre les jeunes tout le temps, mais de les faire rentrer pour apporter leur envie qui a tant manqué aux joueurs confirmés. Ce qui est valable avec les jeunes, l’est aussi avec son coaching inexistant avec des joueurs qui n’ont pas eu le droit de jouer. 

Julian Draxler a été « placardisé » et jamais mis dans les meilleures conditions. Abdou Diallo et Thilo Kehrer n’ont pas eu le droit de rentrer pour suppléer Marquinhos et Kimpembe. Enfin, Mauro Icardi, très critiqué n’a jamais eu sa chance offensivement non plus. Il est capable de mettre beaucoup de buts même s’il participe peu au jeu, mais s’il n’est pas sur le terrain, jamais, alors il ne peut pas aider. 

C’est un problème politique, les grandes stars ne sortent pas, qu’elles soient bonnes ou non. La concurrence n’a pas eu lieu et cela a rendu la saison illisible et difficile pour beaucoup de joueurs. Si l’équipe titulaire avait été ultra performante, on aurait compris que Pochettino garde ses cadres sur le terrain, mais cette saison, il y avait des choses à tenter.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG