Restez connectés avec nous
Fournier est ravi que le PSG retrouve City en demi-finale de LDC "il ne faut pas avoir peur"

Anciens

Fournier est ravi que le PSG retrouve City en demi-finale de LDC « il ne faut pas avoir peur »

Laurent Fournier, ex-joueur et entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est exprimé dans Le Parisien, sur le futur adversaire du PSG en demi-finale de la Ligue des Champions, Manchester City (retrouvez les dates ici). Il est plutôt ravi de ce tirage au sort, car le club de la capitale se présentera en outsider, un rôle qui lui va bien depuis quelques saisons. Pour lui, il ne faut pas avoir peur.

Fournier « On savait que les joueurs avaient du talent mais on a vu l’envie de jouer ensemble »

« On savait que les joueurs avaient du talent mais on a vu l’envie de jouer ensemble, les uns pour les autres. Moi, je préfère que ce soit City. Je pense que le PSG sera dans un rôle d’outsider, obligé de se surpasser, de monter d’un cran le niveau d’exigence. Lyon est allé gagner à City il y a quelques années, il ne faut pas avoir peur. A Munich à l’aller, ils ont eu des difficultés quand même. Heureusement que Navas a été excellent et Mbappé talentueux. »

Tout le monde a le même constat, le PSG a réussi son coup. Il s’est présenté en équipe, s’est battu de manière solidaire et a conquis l’Europe du Football en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Ce sera donc le Manchester City de Pep Guardiola, sûrement la meilleure équipe d’Europe cette saison derrière le Bayern Munich. Un match où tout sera possible, à condition d’y mettre les mêmes ingrédients que lors des deux matchs contre le Bayern Munich en quart de finale de la plus prestigieuse des coupes européennes. 

Fournier évoque un rôle d’outsider pour le PSG dans cette double confrontation et on l’a vu, cela va à merveille à des Parisiens qui préfèrent n’avoir rien à perdre. Mais c’est mufti factoriel, il y a une part de chance, les blessés seront-ils aptes ? Keylor Navas, gardien de 34 ans, Kylian Mbappé et Neymar, attaquants de 22 et 29 ans joueront t-ils au même niveau que lors du quart de finale ? Fournier a raison de rappeler qu’il ne faut pas avoir peur, car elle biaise la perception. Déjà, si le PSG se présente avec moins de blessés, cela sera un vrai plus.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens