Restez connectés avec nous
France Football raconte l'année de Ben Arfa : blague qui passe mal, critique d'Emery et soutien de Dani Alves

Autour du PSG

France Football raconte l’année de Ben Arfa : blague qui passe mal, critique d’Emery et soutien de Dani Alves

Le 5 avril prochain, Hatem Ben Arfa « fêtera » l’anniversaire de son dernier match officiel joué (contre Avranches en Coupe de France). Pour l’occasion, France Football va publier un grand reportage sur cette « mise au placard » du milieu offensif de 31 ans du Paris Saint-Germain. Le média sportif a révélé quelques éléments de « mise en bouche ».

« C’était début avril 2017. À la sortie d’un entraînement au Camp des Loges, l’international français a fait une blague de potache au Cheikh Tamim al-Thani, l’émir du Qatar, en se plaignant de ne jamais pouvoir joindre son président, Nasser al-Khelaïfi. Lequel, présent, n’a jamais digéré cette humiliation et s’est juré, depuis, que HBA ne porterait plus jamais le maillot du club. Pari tenu.

On découvre aussi dans ce long récit les dialogues vachards entre Unai Emery et son joueur qui n’ont jamais réussi à s’apprivoiser. Comme ce jour de printemps 2017, juste après la cruelle remontada, où Ben Arfa balance à son coach qu’il ne dépassera jamais les huitièmes de finale de la Ligue des champions, même avec la meilleure équipe du monde.

Ben Arfa a sans cesse eu le soutien du vestiaire’

(…) Jamais le courant ne passera. Peut-être aussi parce que le technicien a appris que le Français s’amusait à l’imiter devant des coéquipiers tordus de rire.

Le joueur, pas toujours exemplaire aux entraînements, a sans cesse eu le soutien du vestiaire. Mieux. Un jour, Dani Alves, devant l’ensemble du groupe, a sommé Antero Henrique et Maxwell d’en finir avec les misères faites à celui que le Brésilien surnomme ‘Fenomeno’. »

Comme très souvent face à des récits et révélations sur la vie dans le groupe, nous appelons tout de même à une certaine prudence. Il s’agit d’ici globalement de faits déjà plus ou moins évoqués par le passé qui n’ont pas été confirmés. Notamment pour la remarque de Ben Arfa à l’émir et la remarque à Emery. Il est possible que l’ancien niçois ait eu des mots maladroits dans le premier cas et ait fait une certaine critique dans le second, mais on reste prudent sur les détails.

Quant au soutien des coéquipiers, il est possible en effet que certaines apprécient la personne et qu’il y en ait qui auraient aimé le revoir jouer. Mais on peut tout de même se demander si Dani Alves serait allé jusqu’à s’exprimer auprès de la direction. Surtout avec la précision de France Football indiquant qu’il n’a pas été exemplaire. On attend en tout cas que les principaux intéressés finissent par raconter un peu et donner du concret pour ce cas très particulier. Il y a sans doute en vérité des fautes de chaque partie.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG