Restez connectés avec nous
Froment valide Vitinha, doute pour Renato Sanches et intronise Campos en bâtisseur
©Iconsport

Autour du PSG

Froment valide Vitinha, doute pour Renato Sanches et intronise Campos en bâtisseur

Julien Froment, journaliste, s’est largement exprimé sur France Bleu Paris, au sujet du début de mercato du Paris Saint-Germain. Il assure que Vitinha (22 ans) est un excellent choix, mais doute plus de Renato Sanches (24 ans) pour les postes au milieu de terrain. Plus largement, il est revenu sur la manière de fonctionner de Luis Campos, qui tisse une toile pour tout relier et ainsi créer un puzzle. 

Froment « Vitinha ? C’est en quelque sorte le successeur de Marco Verratti »

« Vitinha ? C’est en quelque sorte le successeur de Marco Verratti, à ceci près que pour le moment il n’est jamais blessé. Surtout, il a le même profil que le hibou italien. Serein balle au pied et une bonne vision du jeu. Il agrandit le terrain, voilà ce qu’on dit de lui au Portugal. Plusieurs médias français et portugais annoncent un accord total entre le PSG, Porto et Vitinha pour un montant d’environ 40M€. Mais à ce prix-là, s’il confirme tous les espoirs placés en lui, on peut dire que c’est cadeau.

Froment « Renato Sanches coche aussi la case Blessure Saint-Germain »

Renato Sanches, c’est un profil qui ferait du bien au PSG. Sur le terrain, c’est un pitbull, un énorme volume de jeu, un excellent dribbleur et qui n’hésite pas à tirer de loin. Il coche beaucoup de cases, mais problème, il coche aussi la case Blessure Saint-Germain avec 27 matches manqués sur les deux dernières saisons pour cause de blessure. Il est aussi un peu inconstant, pouvant sortir des matches énormes comme d’être transparent. »

En ciblant deux milieux de terrains, Campos s’est vite rendu compte des carences dans cette zone du terrain. Il sait aussi que les stars de devant ont besoin de créativité derrière eux et les deux profils de Vitinha et Renato Sanches, collent parfaitement dans ce sens. Le premier semble être une belle promesse et le second un espoir à confirmer. On est loin des joueurs stars, mais on est dans des profils qui seraient précieux pour l’équipe, à deux ou trois détails près.

En effet, Renato Sanches est très souvent blessé. Il a du mal à prendre le rythme et c’est là que c’est préjudiciable parce qu’il est très fort quand il est bien physiquement. Or, comme il revient fréquemment de blessure, il a du mal à donner le maximum. C’est un pari risqué même si le joueur est somptueux à voir jouer quand il performe. Vitinha est jeu, mais quel caractère et quelle technique. Il peut ajouter de la technique au milieu parisien et vite devenir un incontournable.

Froment « Moins de bling bling, plus de complémentarité »

« Moins de bling bling, plus de complémentarité. En quelque sorte, Luis Campos est en train de poser les premières pièces du puzzle. Il a bien étudié le groupe parisien et il a vu les carences dans certains aspects du jeu. Et là, justement, il est en train de les rectifier. Alors, ce sont des joueurs d’avenir et jeunes, il y a aussi un risque pour que ça ne fonctionne pas, mais l’ancien homme de Lille et Monaco a du flair. Il l’a déjà montré par le passé. En tout cas, les noms sont peut-être moins ronflants mais porteur d’espoir. Il ne lui restera qu’un dossier plus compliqué à gérer : se séparer des indésirables. Et là, il serait bien inspiré, avec Antero Henrique, de les éparpiller façon puzzle aux quatre coins de la capitale. »

Luis Campos n’aura pas mis longtemps à montrer les crocs. En ciblant un défenseur à plus de 50 M€, il met la pression aux deux indéboulonnables, Marquinhos (27 ans) et Presnel Kimpembe (26 ans). En ciblant deux milieux de terrain créatifs, il souligne les manques criant à ce poste l’année dernière.

Il veut l’harmonie et il est en train de faire le ménage avec ses convictions et ses nombreuses heures à observer cette équipe parisienne pour boucher toutes les failles, quitte à tout déconstruire. Il n’y a encore rien d’officiel, mais généralement, le PSG fait du suspense que quand il s’agit des stars et Luis Campos n’est pas Leonardo, il est beaucoup plus transparent dans sa communication.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG