Restez connectés avec nous
Ibrahimovic se confie : carrière, importance au PSG, Mbappé et Messi
©Iconsport

Anciens

Ibrahimovic se confie : carrière, importance au PSG, Mbappé et Messi

Zlatan Ibrahimovic, attaquant de 40 ans passé notamment par le Paris Saint-Germain de 2013 à 2016 dorénavant sous contrat à l’AC Milan jusqu’en 2022, s’est confié au micro de Téléfoot dans une interview diffusée ce dimanche matin. Le géant suédois a notamment évoqué sa longévité, sa carrière, son passage à Paris, Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans), et Lionel Messi (attaquant de 34 ans).

Ibrahimovic « Je ne peux pas être surpris en sachant que je suis le meilleur. »

Alors, je vous manque en France ? Vous parlez de quoi depuis ? Rien, ça doit être pénible…Je vous manque ? Je sais, il n’y a pas besoin de le dire.

Quel est le secret de ma longévité ?

Je pense que c’est seulement dans la tête, j’essaye de prouver que 40 ans c’est juste un nombre mais que je peux toujours faire ce que j’aime faire. Je veux devenir meilleur chaque jour. Bien sûr, je ne peux pas jouer de la même manière qu’avant. Mais je suis plus intelligent et j’ai plus d’expérience.

Si je suis surpris par mes performances !

Non, je suis le meilleur. Je ne peux pas être surpris en sachant que je suis le meilleur.

Ibrahimovic « Je n’ai plus rien à prouver, mais je ne veux pas regretter en arrêtant. »

Pourquoi je continue ?

Pour faire un cadeau à tout le monde, j’essaye d’aider tous mes coéquipiers pour qu’ils deviennent meilleurs. Je n’ai plus rien à prouver, mais je ne veux pas regretter en arrêtant, en me disant que j’aurais pu continuer. Je ne veux pas m’arrêter tant qu’on ne me met pas dehors, que je suis fini, vraiment fini. Je démarre un nouveau chapitre de ma vie et on verra ce qui arrive.

Milan, mon dernier club ?

Je ne suis pas sûr. On verra. Je l’ai dit, je veux jouer tant que je peux. Si on me met dehors alors que j’estime pouvoir continuer, je continuerais.

Mon rôle à Milan ?

J’ai un grand rôle, de grandes responsabilités. C’est une situation que j’aime, qui m’apporte beaucoup. Je suis le plus vieux, c’est la première fois.

Comment ça se passe avec Hernandez et Giroud ?

L’atmosphère est très bonne avec tout le monde. On parle français, italien, anglais…Il y a de bons gars.

J’imagine gagner le titre de nouveau ?

Je pense que l’on doit y croire. Plus on y croit, plus c’est possible. Il faut travailler et y croire. Sans cela, peu importe votre niveau, vous ne pouvez pas atteindre vos objectifs.

Ibrahimovic « Imaginez comme il peut être fort s’il se fait mal. »

Un joueur me fait à moi ?

Non, il n’y qu’un seul Zlatan.

Qui est le meilleur ?

Il y a beaucoup de bons joueurs. J’adore Mbappé, mais ce n’est pas encore assez. Il est trop dans le confort. Il doit sortir de sa zone. Imaginez comme il peut être fort s’il se fait mal. Il doit sentir le goût du sang. Tu dois être entouré de gens qui te poussent. Il n’y a pas besoin d’être entouré de ceux qui te disent que tu es le meilleur, il faut qu’ils le poussent à grandir. Il est dans mon top.

Il y a bien sûr des joueurs au top, mais pour les jeunes, il y a Mbappé, Haaland…il y a Ibrahimovic (rires).

Ibrahimovic « sans moi le PSG ne serait pas devenu ce qu’il est devenu. »

Quel souvenir je garde du PSG ?

J’ai de très bons souvenirs. J’ai été un des premiers à venir quand le club a été racheté. J’ai vu du changement en 48 heures. J’ai fait partie des débuts et je suis très fier, car sans moi le PSG ne serait pas devenu ce qu’il est devenu. Les gens pensent que je suis venu pour l’argent, pour profiter de la ville. Mais non, je suis venu et tout a changé.

L’arrivée de Messi, c’était une surprise ?

Non, je pense que c’était un bon challenge pour lui et il va essayer de vivre quelque chose de nouveau après de nombreuses années au Barça. Il arrive dans un club très ambitieux, qui veut grandit et est dans une forme d’ascension. Le PSG est content et fier de l’avoir, il faut profiter de sa présence.

Ibrahimovic « nous étions une équipe. Aujourd’hui, ça ne l’est pas. »

L’équipe d’aujourd’hui est meilleur que celle de mon époque ?

Non, parce que nous étions une équipe. Aujourd’hui, ça ne l’est pas. Peut-être plus tard.

Ce dont je suis le plus fier ?

Je suis fier d’avoir été au top pendant aussi longtemps. J’ai découvert de nombreux pays. Je viens d’un petit pays, la Suède avec 9-10 millions d’euros, et au travers de mon aventure et j’ai prouvé qu’un joueur venant de Suède sait aussi jouer au football.

Ce que je veux qu’on retienne ?

Que j’ai été le meilleur partout où je suis passé.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens