Restez connectés avec nous
Jallet fait l'éloge de Thiago Silva, qui a "parfois été le coupable idéal quand ça se passait mal"
©IconSport

Autour du PSG

Jallet fait l’éloge de Thiago Silva, qui a « parfois été le coupable idéal quand ça se passait mal »

Christophe Jallet, arrière droit qui a arrêté sa carrière cet été à 36 ans après être notamment passé par le Paris Saint-Germain (2009-2014), a été invité par France Football à donner son sentiment sur Thiago Silva, défenseur central et capitaine arrivé à Paris en 2012 qui est en fin de contrat (à la fin de la saison 2019-2020) et qui a, très certainement, joué mercredi face au Celtic Glasgow (4-0, retrouvez le résumé ici) son dernier match au Parc des Princes. Son ancien coéquipier a pris sa défense face aux critiques habituelles à cause d’un possible manque de caractère dans les grands matchs.

« C’est un joueur hors norme. Il possède l’art du placement. C’est la première chose qui m’a frappé. On le voyait toujours avec deux ou trois coups d’avance par rapport au jeu, il anticipait à la fois le ballon et le déplacement des attaquants. Physiquement, c’est quelqu’un d’assez imposant, très bon dans les duels, et techniquement, il est très fort. C’est Thiago Silva ! Il a parfois été le coupable idéal quand ça se passait mal. Il prenait pour tout le monde. Bien sûr, il lui est arrivé de passer au travers, mais c’était plus facile de l’attaquer lui.

Jallet « l’un des meilleurs que le PSG ait connus, un grand joueur et un grand capitaine. »

Thiago n’est pas un grand expressif. Il gardait tout ça pour lui. Sa sensibilité se voyait dans son comportement. Même quand on est fort mentalement, ça touche. Mais il a toujours su se relever. Il ne m’a laissé que des bons souvenirs. Je ne vois pas ce qu’on peut lui reprocher. C’est un super défenseur, l’un des meilleurs que le PSG ait connus, un grand joueur et un grand capitaine. »

Très souvent, Thiago Silva a su impressionner en repoussant les attaques adverses grâce à un sens du jeu extraordinaire. Cela a pu être particulièrement marquant sur les centres, car il y a par moments le sentiment que le Monstro attire le ballon. Il est en fait parfaitement bien placé. Et il est aussi extrêmement difficile à dribbler, tout en étant coriace dans les duels aériens. Il est difficile de nier qu’il est l’un des meilleurs défenseurs centraux de ces dernières années en Europe et de l’histoire du PSG.

Mais il y a tout de même eu quelques ratés notables qui ternissent le bilan. Sur quelques soirées, le Monstro a semblé bizarrement plus faible en tant que défense et loin d’incarner le capitaine qui peut pousser son équipe dans la difficulté. Peut-être que le sentiment est exagéré. Mais il reste qu’il a été sur le terrain pour d’énormes échecs du PSG. Alors il n’est pas logique de penser à tourner la page quand il arrive à la fin de son contrat à 35 ans. Même si une prolongation ne serait pas forcément une mauvaise chose pour continuer à compter sur son expérience et avoir une belle option en doublure. Sauf qu’il faudrait que son changement de statut soit accepté par le joueur et le groupe, le premier devrait aussi se faire à une baisse de salaire. Et pour le moment, c’est bien un départ qui se dessine.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG