Restez connectés avec nous
Jordan Ferri "On a une belle formation à l'OL... Je ne pense pas que le PSG nous ait rattrapé"

Autour du PSG

Jordan Ferri « On a une belle formation à l’OL… Je ne pense pas que le PSG nous ait rattrapé »

Présent ce dimanche sur le plateau du Canal Football Club, Jordan Ferri (milieu de terrain à l’Olympique Lyonnais) a souhaité mettre l’accent sur la qualité de la formation lyonnaise, qui resterait supérieure à celle du Paris Saint-Germain.

« On a une belle formation à l’OL… Je ne pense pas que le PSG nous ait rattrapé. A Lyon, il y a tous les ans des jeunes joueurs qui sortent. C’est une fierté de faire partie de cette formation. Puis on est une bande de potes, il y a beaucoup de gars dans l’équipe avec qui je joue depuis que j’ai 15 ans, c’est génial. »

En effet la formation lyonnaise semble avoir des beaux jours devant elle, avec Rachid Ghezzal, Nabil Fékir et Anthony Lopes, pour ne citer qu’eux, celle-ci est très bien représentée. Ce qu’il faut tout de même ajouter c’est que les jeunes Gones ont beaucoup plus d’opportunité de jouer en équipe première vu que la politique sportive du président Jean-Michel Aulas est basée sur l’utilisation de sa formation. Charge à l’OL de démontrer dès la saison prochaine que cette génération est capable de tenir la route sur la scène européenne. Ce qui n’a pas été le cas cette année avec une 4e place dans un groupe pourtant plutôt « facile ».

Les projets parisiens et lyonnais ne sont pas du tout comparables. Souvenez-vous également qu’à l’époque de l’hégémonie lyonnaise, très peu de joueurs formés à Lyon évoluaient aux coté de Juninho, Cris ou Grégory Coupet.

Aujourd’hui parmi les titis parisiens, seuls Adrien Rabiot et dans une moindre mesure Presnel Kimpembé parviennent à tirer leur épingle du jeu. Les autres tels que Christopher Nkunku, Hervin Ongenda ou Jean-Kévin Augustin bénéficient d’un temps de jeu réduit face à la concurrence d’internationaux chevronnés.

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a la volonté de puiser dans le bassin parisien pour y trouver ses nouveaux prodiges, mais au vu des ambitions du PSG, comme dans tous les grands clubs, il faut du temps et du travail pour s’imposer. Nkunku et Augustin n’ont que 18 ans par exemple, et il ne faut pas oublier qu’Areola, qui fait sa place parmi les meilleurs lors des prêts, est un gardien formé à Paris.

Reste que la formation parisienne peut encore progresser et c’est ce qui est prévu avec la construction d’un nouveau centre d’entraînement. Mais le PSG en est encore à choisir l’endroit, une étape qui dure un peu trop longtemps.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG