Restez connectés avec nous
La FFF refuse la demande du PSG, Nasser "profondément déçu"

Autour du PSG

La FFF refuse la demande du PSG, Nasser « profondément déçu »

       Comme indiqué plus tôt, le Paris Saint-Germain avait demandé à la Fédération Française de Football de décaler sa demi-finale de Coupe de France contre Saint-Etienne. Comme l’avait prévu, la réponse est négative. Nasser Al-Khelaïfi exprime sa déception sur le site officiel du PSG et Jean-Michel Larqué le soutient sur RMC.

Nasser Al-Khelaïfi « Nous avons pris note de la position unilatérale de la FFF concernant la demande d’ajustement de date de la demi-finale de Coupe de France de football. Ce type de requête est inédit pour le Club. Je suis profondément déçu de la rapidité d’une telle décision et surpris du refus de dialogue avec la direction du Club. Il ne faut pas oublier une chose : le Paris Saint-Germain est le seul club en Europe à être encore en course dans quatre compétitions, ce qui est très éprouvant physiquement pour nos joueurs. Nous sommes un des deux représentants du football français en Europe cette saison, c’est pourquoi il est important a mon sens de nous mettre dans les meilleure conditions avant les échéances européennes. Je trouve aujourd’hui dommage que les instances fédérales françaises nous obligent à choisir entre un titre national et un titre européen.« 

Jean-Michel Larqué « Je crois quand même que c’est la moindre des choses. Ils ont démontré que même en ayant joué dans la semaine, ils étaient mieux que Chelsea, qui n’avait pas joué. Mais là ça fait beaucoup, avec une demi-finale de Coupe de France, une finale de Coupe de la Ligue, un quart de finale de Ligue des champions. Ça me semble beaucoup. On peut essayer de trouver les bonnes solutions. Mais visiblement, on ne l’a pas trouvée.« 

   C’est donc confirmé, le PSG, après la trêve internationale, devra enchaîner le déplacement au Vélodrome, la demi-finale de Coupe de France, la finale de Coupe de la Ligue, le quart de finale aller de Ligue des Champions, un déplacement à Nice et le match retour de la Ligue des Champions, le tout en 16 jours (le PSG rejoue en Ligue 1 quelques jours après, mais il s’agit ici de voir l’effort à faire pour l’Europe). Certes la France ne peut pas tout faire pour aider le PSG, le favoriser dirait certains. Mais là, c’est un peu osé de miser sur lui (et certainement Monaco), pour représenter le football Français, remonter l’indice UEFA, puis le laisser se débrouiller seul. Ce n’est pas grave, les succès, s’ils sont bien là, ne seront que plus savoureux pour les parisiens.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG