Restez connectés avec nous
La LFP s'exprime à propos de la mise en instruction pour Neymar, Alvaro Gonzalez et Di Maria

Autour du PSG

La LFP s’exprime à propos de la mise en instruction pour Neymar, Alvaro Gonzalez et Di Maria

Mercredi soir, la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel s’est réunie et a notamment pris des décisions quant aux différentes sanctions à appliquer suite au match entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique  de Marseille dimanche dernier en clôture de la 3e journée de Ligue 1 (0-1). Ainsi, Layvin Kurzawa (arrière gauche de 28 ans) est suspendu pour 6 matchs fermes, alors que Leandro Paredes (milieu de 26 ans) et Neymar (attaquant de 28 ans) ont pris 2 matchs fermes et 1 avec sursis. Mais il y a aussi deux dossiers mis en instruction. Il s’agit du crachat d’Angel Di Maria (ailier de 32 ans) en direction d’Alvaro Gonzalez (défenseur marseillais de 30 ans) et de l’altercation entre Neymar et ce dernier, qui est accusé de propos racistes alors que le Brésilien a peut-être tenu des propos homophobes. Sébastien Deneux, le président de la commission, s’est exprimé à ces sujets auprès des médias.

« Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d’éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer. »

« Di Maria ?

En ce qui concerne le crachat, le joueur est convoqué pour le 23 septembre. La décision sera rendue après avoir entendu le joueur et le club

L’altercation entre Neymar et Alvaro Gonzalez ?

Le dossier est en instruction et on n’a pas de date à donner. On donnera un calendrier bientôt. Nous allons affiner cela avec l’instructeur. Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d’éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer. La Ligue a déjà pris ses responsabilités et le fera à nouveau. L’ouverture d’une instruction, c’est de prendre le temps avec des éléments qui seront disséqués et seront soumis à chacun des deux clubs et aux joueurs pour faire la lumière.

« Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. »

Neymar accusé de propos homophobes ?

Ce soir, on était saisi pour des propos à caractères racistes, éventuels et supposés, rien n’est prouvé il faut parler avec la plus grande prudence. S’il y a d’autres éléments, les parties pourront s’exprimer et la commission fera son travail. On sait qu’il y a eu un échange de propos. Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. On va continuer d’investiguer sur les images pour apprécier s’il y aura des sanctions disciplinaires vis-à-vis d’un tel ou d’un tel. On n’a pas en l’état d’éléments précis et définitifs. », propos relayés par Foot Mercato.

Ainsi, il n’est pas question de sauter trop vite aux conclusions. C’est pourquoi la LFP a lancé des instructions, cela va permettre de donner du temps pour bien analyser la situation et avoir un maximum d’éléments. Une telle affaire ne peut pas être jugée trop vite. Ce sont des sujets importants et de possibles lourdes sanctions. Il faut être prendre le temps d’étudier les détails et tenter de juger de la façon la plus juste possible. Rien de simple, surtout qu’il y aura beaucoup d’agitation médiatique.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG