Restez connectés avec nous
"Laurent Blanc ne sert à rien" selon Sébastien Tarrago

Autour du PSG

« Laurent Blanc ne sert à rien » selon Sébastien Tarrago

Dans l’entretien qu’il a accordé au journal Le Parisien, Nasser Al-Khelaïfi met en difficulté un homme en particulier: Laurent Blanc. Sébastien Taraggo est revenu sur les propos du président. 

En se gardant de l’attaquer nommément, le président du Paris Saint-Germain remet en cause son management. Sur le plateau de L’Equipe du Soir, le journaliste Sébastien Tarrago a apporté quelques éclaircissements au sujet des propos qui avaient pu être tenus par le président parisien.

Pour lui, il est clair que Laurent Blanc ne revêt pas une grande utilité. Pire, lorsque ce dernier a voulu agir, on a considéré que son recrutement était teinté d’échec. La venue des milieux de terrain français Yohann Cabaye, ou encore Benjamin Stambouli, n’ont jamais convaincu.

« Blanc a recruté Cabaye, Stambouli et Trapp. J’ai envie de dire, c’est peut-être mieux qu’il n’ait pas le pouvoir de recruter. Il est là pour ne pas faire de vagues ? Donc en gros, il ne sert à rien. Mais quand arrive le quart de finale retour de Ligue des Champions, il change de système ! Tous les entraîneurs de haut niveau disent que quand arrive un match compliqué ils changent le moins possible de joueurs et le moins possible de système. Lui l’a fait, donc ça fait des vagues.« 

Le journaliste de L’Equipe reconnaît que la sortie médiatique du président francilien était légèrement cavalière. Toutefois, sur le fond, celui-ci avait pertinemment raison. Laurent Blanc n’a pas rempli les objectifs escomptés, tout du moins sur la scène européenne. Mais le plus important, c’est qu’il s’est exposé à des choix hasardeux dans son management. On citera volontiers le fameux 3-5-2 face à Manchester City, en quart de finale de la Ligue des Champions.

« Sur la forme, les déclarations de Nasser Al-Khelaïfi sont sévères parce qu’ils l’ont prolongé il y a trois mois tout en l’ayant soutenu durant toute la saison. Mais sur le constat, le président du PSG a cent fois raison.« 

Il est désormais certain que Laurent Blanc sort affaibli de cette situation. Il n’a, pour ainsi dire, plus l’estime de ses dirigeants. La liste des prétendants à son poste grossissant, il ne devrait pas rester davantage de temps au sein du club de la capitale.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG