Restez connectés avec nous
Le PSG «ne peut pas jouer autrement qu’à trois derrière», assure Rabésandratana
©Iconsport

Autour du PSG

Le PSG «ne peut pas jouer autrement qu’à trois derrière», assure Rabésandratana

Face au LOSC (2-1), ce vendredi en ouverture de la 12e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a une nouvelle fois montré une force de caractère en allant chercher son succès en toute fin de match. Eric Rabésandratana, ancien joueur du PSG (1997-2001), désormais consultant auprès de France Bleu Paris, est revenu sur ce succès et le dispositif qui correspond le mieux à cette équipe parisienne.

Rabésandratana «une défense à trois et comme par magie le jeu se réveille et tout le monde retrouve ses qualités»

«Ce PSG a des ressources, c’est ce qu’on pouvait retenir un peu du match d’hier. Le jeu, les joueurs, le collectif et l’état d’esprit, tout est à remettre en question et à féliciter. Vendredi soir, la première mi-temps est complètement ratée et puis à la mi-temps, changement. On sort Messi et on réorganise un peu tout cela avec une défense à trois et comme par magie le jeu se réveille et tout le monde retrouve ses qualités. Pour moi, ce n’est pas de la chance mais plutôt une évidence.

Rabésandratana «À la perte de balle, les joueurs doivent être capables de se transformer en pitbulls»

Ce PSG ne peut pas jouer autrement qu’à trois derrière. L’effectif est garni avec des joueurs sur les côtés qui ne sont pas des as défensivement mais qui ont une grande qualité de joueur de couloir et de participation offensive. Avec l’arrivée de Mendes et Hakimi, on est obligés d’exploiter cette force. On a un quatuor fantastique devant, mais qui a besoin d’être soutenu par les latéraux. Bien sûr que ça nous expose défensivement mais on n’a pas le choix, on a cette qualité-là qu’il faut exploiter. Défensivement, on est moins bons mais on a deux très grands gardiens et des joueurs dans l’axe qui sont capables de tenir le fil. Mais l’important derrière, c’est l’état d’esprit. À la perte de balle, les joueurs doivent être capables de se transformer en pitbulls, qui vont presser et récupérer le ballon très vite pour éviter à l’adversaire de profiter de nos faiblesses. »

Comme régulièrement cette saison, le PSG a du mal à être performant durant 90 min, mais globalement, il arrive toujours à aller chercher son succès en fin de match. Le changement tactique et le passage à trois défenseurs, a peut-être permis aux Parisiens de se sentir mieux sur le terrain. La meilleure solution pour avoir la confirmation que ce système est bénéfique, est de le mettre en début de match, afin de voir comment le PSG entame la rencontre. Pour Mauricio Pochettino, entraîneur du PSG, il faut trouver des solutions pour que l’équipe soit un peu plus performante.

Au vu du nombre de changements importants qu’il y a eu lors du dernier mercato, il est normal de ne pas encore avoir le système parfait. Cela viendra petit à petit, avec l’enchaînement des matchs. Mais il faut évidemment essayer ce système à trois défenseurs qui semble plus que prometteur et qui correspond surtout aux joueurs qui composent l’effectif. Globalement, au vu des résultats, ce début de saison est une réussite que ce soit sur le plan national ou européen. Mais il est évident que cette équipe doit montrer davantage de maîtrise, pour réellement avoir la main mise sur le match et imposer sa force.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG