Restez connectés avec nous
Leproux est «gêné» d'avoir son nom associé aux tensions à l'OM

Autour du PSG

Leproux est «gêné» d’avoir son nom associé aux tensions à l’OM

Suite à plusieurs incidents majeurs aux abords du Parc des Princes, il y a une dizaine d’années, le Paris Saint-Germain avait instauré un «plan de pacification», aussi appelé «plan Leproux», puisque Robin Leproux était le président du club à cette époque (2009-2011), afin de dissoudre les clubs de supporters. Récemment, la direction de l’Olympique de Marseille, en conflit avec ses supporters a décidé de prendre des mesures similaires, mais l’ancien président du PSG est monté au créneau afin que son nom ne soit plus associé aux décisions du club olympien vis-à-vis de ses supporters, comme il l’a expliqué auprès de L’Equipe.

«Il n’y a rien de comparable ! J’ai été confronté à une haine funeste et létale entre les virages Boulogne et Auteuil, et j’avais la responsabilité d’un club dans lequel il y a eu deux morts en trois ans. On était devenu un club raciste et violent, on ne pouvait même plus déplacer de supporters à l’extérieur, tous les clubs avaient peur de nous.

Leproux «On l’a oublié, mais on lisait qu’il fallait dissoudre le PSG, et on avait failli disparaître

Et je n’ai pas viré les ultras, j’ai juste suspendu leur abonnement pendant quatre mois. On l’a oublié, mais on lisait qu’il fallait dissoudre le PSG, et on avait failli disparaître. Je ne veux pas commenter ce qui se passe à Marseille. Cela me gêne de voir mon nom accolé à cette nouvelle affaire de supporters.»

Toutes les affaires de supporters ne sont pas comparables avec ce qui se passait au PSG au début des années 2000. Le club de la capitale ne pouvait pas faire autrement que de prendre des décisions fortes afin de faire disparaître toute forme de violence que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du stade. La survie du club et la sécurité de chacun dépendaient de ces décisions qui ont été prises et qui ont aussi permis au club d’en être là où il est aujourd’hui. Ce qu’il se passe au sein du club phocéen n’a aucun rapport, il s’agit essentiellement de manifestations lancées par les supporters puisque la gestion du club est selon eux, déplorable.

Il ne faut pas tout mélanger. Le «plan Leproux» concerne uniquement le club de la capitale et surtout une certaine époque sombre de son histoire qu’il fallait à tout prix stopper. À l’heure actuelle, il n’y a aucune tension entre groupes de supporters marseillais, simplement un besoin de montrer leur importance et attachement au club. Même si Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, décide de dissoudre certains clubs de ses supporters, il ne peut pas prendre pour exemple des situations et des contextes qui n’ont rien avoir avec celui de son club actuellement.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG