Restez connectés avec nous
Les Brésiliens pourraient lancer un boycott de la Copa America
©Iconsport

Autour du PSG

Les Brésiliens pourraient lancer un boycott de la Copa America

Comme l’Euro 2020, la Copa America 2020 a été décalée à cet été à cause de la pandémie du coronavirus. Le souci étant que la crise est loin d’être terminée en Amérique du Sud. La Colombie et l’Argentine ont même abandonné le rôle d’hôtes de la compétition et le Brésil a été désigné organisateur par les instances de football. Un choix contesté par les joueurs alors qu’une 3e vague de l’épidémie se dessine. Ce qui mène au plan d’un boycott de la désormais « Copa Covid », comme le rapporte L’Equipe..

« Alors, les acteurs de ce triste cirque orchestré par la Conmebol (la Confédération sud-américaine) et la CBF (la fédération brésilienne), ont réagi. Les joueurs de la Seleçao, qui se disent préoccupés par la crise sanitaire, sont surtout furieux de ne pas avoir été consultés avant l’annonce officielle du changement d’organisateur, lundi, qu’ils envisagent de boycotter le tournoi qui doit débuter dans huit jours, à Brasilia, par un Brésil – Venezuela.

« Ils ont pris la température auprès de leurs collègues argentins, colombiens ou chiliens, pour essayer d’organiser un front commun. »

Réunis toute la semaine à Granja Comary (le Clairefontaine local), pour disputer les éliminatoires de la Coupe du monde 2022, les coéquipiers de Neymar ont exigé des explications de la part de Rogerio Caboclo, le président de leur Fédération (également dans la tourmente après des écoutes téléphoniques dévoilées par ESPN). Ils ont refusé de s’exprimer lors des cinq points presse précédant le match, contre l’Équateur, (disputé la nuit dernière à Porto Alegre) et ont pris la température auprès de leurs collègues argentins, colombiens ou chiliens, pour essayer d’organiser un front commun. Tite, leur sélectionneur, lui aussi très remonté, a joué les porte-parole, jeudi soir, pour annoncer qu’une « décision ferme a été prise » et qu’elle sera « exprimée mardi, à l’issue des deux matches éliminatoires». »

Pour le moment, le boycott n’est pas officiel mais il y a tout de même des signes de protestations qui sont clairs. Comme le refus des joueurs brésiliens à la participation aux conférences de presse depuis le début du rassemblement. Il faudra observer les événements des prochains jours pour avoir plus de certitudes. Il est pensable que la compétition ne se déroule finalement pas. Il faudra un certain soutien de tous les joueurs.

C’est en tout cas une position qui se comprend, avec un Brésil qui souffre encore et reste en dangers. Un peu comme tout le continent. On aime le football et les joueurs veulent sans doute représenter leur pays dans cette compétition importante. Mais il y a peut-être plus important à organiser aujourd’hui.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG