Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Canal+ refuse de payer les droits TV, la LFP s'inquiète
©IconSport

Autour du PSG

Ligue 1 – Canal+ refuse de payer les droits TV, la LFP s’inquiète

Face à l’épidémie du coronavirus, l’Europe se tourne vers le confinement et la saison 2019-2020 de football (comme beaucoup de sports) est suspendue. Une situation de crise avec un immense flou pour l’avenir dans laquelle des tensions s’ajoutent sur l’aspect financier. Les clubs perdent de l’argent, forcément, mais aussi les diffuseurs. Ce qui a amené Canal+ à faire savoir qu’il n’y a pas l’intention de faire son paiement prévu le 5 avril dans le cadre des droits de diffusion de la Ligue 1. C’est une situation pénible rapportée par L’Equipe.

« Principale ressource des clubs (36% de leurs recettes, et même 47% sans prendre en compte les transferts), les droits télévisés du Championnat de France sont sérieusement menacés. Dès cette saison, dans tous les cas de figure, il sera compliqué de percevoir les 759 millions d’euros promis par Canal+ (548 M€ pour la L1 et 10 M€ pour la L2) et beIN Sports (189 M€ pour la L1 et 12 M€ pour la L2). Canal+ ne veut pas faire le prochain versement (110 M€) prévu le 5 avril.

« Un souci de plus pour la LFP, qui pourrait ne pas toucher non plus, dans les délais initialement prévus, les premiers versements de Mediapro. »

Le suivant, au 5 juin, est de 85 M€ pour la chaîne cryptée. Et même en cas de reprise, au vu du format de la compétition très resserré, Canal+ pourrait refuser de payer intégralement la facture. Un souci de plus pour la LFP, qui pourrait ne pas toucher non plus, dans les délais initialement prévus, les premiers versements de Mediapro pour la période 2020-2024.

 Le prochain versement est prévu le 5 avril. Mais Canal+, principal diffuseur de la L1, ne veut pas régler les 110 M€ qui devaient être versés à cette date, comme l’a indiqué Maxime Saada, le patron du groupe, dans un courrier adressé à la LFP. ‘Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu’en raison de la suspension du Championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite, diffusé sur nos antennes’, écrit-il notamment. beIN Sports doit payer, de son côté, 42 M€ au même moment. »

Si l’on peut comprendre la position du diffuseur, qui n’a pas envie de faire une si lourde dépense alors que les revenus sont assez logiquement coupés en ce moment, cela va poser un vrai problème. Car c’est une énorme somme en moins pour le football, qui est déjà en difficulté. On peut imaginer que les discussions dans les prochains jours vont être intenses. Comme beaucoup de points, il va falloir de la solidarité et de l’adaptation.

Le tout est de voir ce qui sera possible avec les efforts que chacun voudra bien faire. Mais il serait clairement mieux pour tout le monde de pouvoir reprendre la saison 2019-2020 au plus vite afin de la terminer. Sauf qu’il faudra forcément encore de la patience, puisque le confinement en France va durer au moins jusqu’au 15 avril prochain.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG