Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Larqué : «Aulas ? Cette fin de saison difficile pour Lyon est en partie sa faute»

Autour du PSG

Ligue 1 – Larqué : «Aulas ? Cette fin de saison difficile pour Lyon est en partie sa faute»

Il ne reste qu’un petit point au Paris Saint-Germain pour qu’il soit officiellement sacré pour la troisième fois consécutive Champion de France. Selon Jean-Michel Larqué, si les Parisiens sont « presque champions » à deux journées de la fin, c’est de la faute de Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, qui a essayé par tous les moyens de déstabiliser le club de la capitale.    

 « A force de talent et de compétences, Jean-Michel Aulas a hissé l’OL très haut. Il avait le levier des Stéphanois à proximité. Et il se disait pourquoi-pas mon club ? C’est normal de vouloir égaler les meilleurs. Mais cette jalousie s’est transformée en maladie chronique. Hélas, ce n’est pas cette saison que les Gones vont se rapprocher du palmarès du voisin. Mais comme le voisin ne suffisait pas, il fallait trouver d’autres adversaires : La finance venue du Qatar ! Sauf qu’il oublie que pendant dix ans, l’OL a été le plus riche de l’hexagone. Et personne ne criait au scandale. On lui souhaite de devenir aussi riche que le Qatar, mais ce sera compliqué… Quand le pneu est très gonflé, on ne peut en mettre plus. Il se disait que les victoires de Lyon étaient celles du président, on peut considérer que cette fin de saison difficile est en partie la cause du président. Cette autoroute annoncée pour Lyon à sept journées de la fin grâce à un calendrier favorable… Au final, ils vont se retrouver à 6, 7 ou 8 points du PSG ! Cette fin de saison calamiteuse, c’est aussi sa responsabilité. »

Malgré les déstabilisations du président lyonnais, le PSG a montrer sur le terrain que le vrai patron de la Ligue 1 c’était lui. Avec une moyenne de 3,5 buts sur ses derniers matchs, Paris a retrouvé son efficacité et ses prestations de haut vol qui lui ont fait battre tous les records la saison dernière. Lyon a réalisé une très grande saison mais les intimidations de son président ont peut-être déstabilisé son jeune effectif, composé en partie de joueur qui jouaient leur première saison de Ligue 1 en tant que titulaires.

Les Parisiens, eux, ont l’habitude de ces sprints finaux. La présence de grands joueurs qui ont tous gagné et qui ont évolué dans les plus grands clubs européens a forcément aider. En cette fin de saison, le PSG a repris la place qu’il aurait dû retrouver plus rapidement. Même Jean-Michel Aulas et ses joueurs l’ont reconnu au sortir de leur défaite contre Caen et au vu des récentes performances des Parisiens depuis leur élimination de Ligue des Champions, me PSG de cette fin de saison était trop fort pour la concurrence.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG