Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Le PSG perd, un réveil rapide nécessaire

Autour du PSG

Ligue 1 – Le PSG perd, un réveil rapide nécessaire

          Cela faisait 3 saisons d’affilée que le Paris Saint-Germain arrivait à être champion d’automne. Un objectif (intermédiaire) encore cette année, difficile à réaliser alors que l’OM cartonne pour le moment. Le match d’aujourd’hui vient encore plus compliquée la tâche et force à se projet sur la suite de la saison. Ce soir, Laurent Blanc doit s’inquiéter.

Le PSG commence bien le match. Les joueurs semblent concentrés, ils veulent bien faire. Et cela paye presque après à peine 2 minutes de jeu et une superbe passe longue de Verratti pour Cavani qui contrôle et enchaîne avec un lob, qui finit la barre. Malheureusement, le rythme tombe vite et les fautes s’enchaînent. Sur un coup franc sévère sifflé contre David Luiz à 40 mètres du but, Guingamp met la balle dans la surface, la défense parisienne manque d’énergie, et J. Pied réussit une tête plongeant (1-0 10e.)

Les parisiens tentent de prendre le contrôle du match et vite remonter au score. La possession de balle est là, les actions n’aboutissent pas. Petit événement, Verttatti s’essaye au tir de 25 mètres, c’est capté par le goal, mais notable tout de même. Juste après, les guingampais se montrent très dangereux grâce à la passivité de David Luiz, qui voit Beauvue lui passer devant dans la surface et tenter sa chance. Heureusement que c’est à côté.

Par la suite le PSG peine à se montrer dangereux, malgré de nombreuses possibilités. Mais le manque de précision de tous les joueurs empêchent d’aller jusqu’au bout. On a bien pensé à l’égalisation de Ibrahimovic à la 37e minute, mais il est hors jeu. Par moment, Guingamp réussit à attaquer et met Paris en danger, c’est bien rattrapé.

Le PSG attaque bien la seconde période, la balle tourne vite, et le premier tir vient d’une reprise de Zlatan sur un centre de Van Der Wiel, mais ce n’est pas assez fort (47e). Dans la minute, Guingamp lance une attaque rapide et Beauvue s’échappe, heureusement que Sirigu se montre très solide pour repousser en corner, ou le match serait devenu très compliqué. Pour résoudre les problèmes parisiens, Y. Cabaye rentre à la place d’un Motta bien peu inspiré (54e).

Pendant que le PSG a du mal à finir ses actions, toujours par manque de précision, Lavezzi semble réussir à s’introduire dans la surface. Seulement il est contré par une main évidente, non sifflée. Les protestations parisiennes valent un carton jaune à Matuidi et Lavezzi à la 62e minute. Dans la foulée, Lucas remplace l’argentin, un changement prévu avant l’action.

Après un raid solitaire d’Ibrahimovic, pas si loin que cela d’aboutir, Verratti prend sa chance à 20 mètres. Une deuxième frappe de l’italien, contré en corner, même si c’est bien le 6 mètres qui est désigné. A la 71e minute, Cavani est bien lancé sur la gauche de la surface par Ibra, il décide de se retourner, pas assez vite pour tirer, et tente une passe en retrait, sur un guingampais. Dans la foulée d’un coup franc manqué par Cavani, qui fini en 6 mètres après une reprise de Cabaye, Sankharé élimine la défense centrale parisienne et va au but. Il pousse un peu trop son ballon et Sirigu sort bien pour éviter le K.O.

Lucas, assez discret depuis son entrée, provoque quelques frissons avec une frappe lointaine contrée qui fini juste au dessus de la barre à la 77e minute. Paris continue de dominer en fin de match et Cabaye est auteur d’une passe magnifique pour Cavani dans la surface. L’uruguayen contrôle de la tête et envoie sa reprise de volée en touche…Et quand enfin le PSG se montre précis, sur un coup franc joué rapidement avec Van Der Wiel sur le côté, c’est le goal qui sauve Guingamp. Ibrahimovic pourtant seul sur le centre du néerlandais, reprend le ballon très fort, mais le portier sort une parade de grande classe (86e).

Le match s’achève sur une dernière grosse occasion pour le PSG, mais la balle est sauvée face à Ibrahimovic. Sur la fin de match, on peut se dire que Paris n’a peu de chance. Mais surtout, en se donnant à fond tout le long et avec un peu plus de précision, la victoire était clairement à portée. Seulement, c’est perdu, la première de l’année en Ligue 1, c’est bien moins défendable qu’une défaite au Camp Nou. Du coup, Marseille peut prendre 4 points d’avance ce soir face à Monaco.

Tops –

La saison n’est pas finie. Le PSG ne sera certainement pas champion d’automne, mais il reste du temps avec le mois de mai. Il faudra rapidement retrouver de la précision tout de même.

Flops –

Motta et Cavani – Attention, loin de dire que les autres parisiens ont été bons, sauf peut-être Verratti, mais ils ont été meilleurs. Pas difficile tout de même. Le milieu italien n’a pas su mettre de rythme et a même perdu plusieurs ballons facile dans le camp parisien, pour n’en récupérer que très peu. Le numéro 9 parisien, lui, n’a tout simplement pas été efficace, ni même utile. Il a deux des plus grosses occasions du PSG, mais manque le cadre. En dehors de cela, il a perdu un nombre impressionnant de ballon.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG