Restez connectés avec nous
Lizarazu trouve les critiques envers Mbappé "excessives" et évoque sa grande marge de progression

Autour du PSG

Lizarazu trouve les critiques envers Mbappé « excessives » et évoque sa grande marge de progression

Bixente Lizarazu, ancien joueur et aujourd’hui consultant, s’est exprimé dans le journal L’Équipe, sur les critiques concernant, Kylian Mbappé, attaquant de 22 ans du Paris Saint-Germain. S’il concède que le numéro 7 du PSG peut être obsédé par le but au point d’être un peu égoïste, il rejette en bloc les critiques et appelle à la nuance quant au traitement médiatique qu’il subit au quotidien. Il rappelle que tout Mbappé qu’il est, il ne peut pas tout maîtriser et qu’il a encore beaucoup à apprendre.

Lizarazu « Oui, on peut parfois se demander s’il n’est pas trop obnubilé par ses statistiques personnelles »

« Oui, Kylian Mbappé a raté son match contre l’Ukraine (1-1), mercredi. Oui, il a sans doute été trop égoïste au Kazakhstan (2-0), dimanche, sur l’action où il obtient un penalty, en oubliant auparavant Thomas Lemar, seul devant le but alors que le jeu collectif imposait la passe. Oui, on peut parfois se demander s’il n’est pas trop obnubilé par ses statistiques personnelles. Mais je trouve que les critiques qu’on lui fait à ce sujet sont bien excessives. »

Mbappé est un joueur obsédé par le but, d’ailleurs, il compte même ceux mis à l’entraînement. Il est compétiteur et voit avant toute sa réussite dans ses statistiques personnelles. Il a tellement soif de reconnaissance qu’il en oublie parfois ses partenaires en pensant qu’il peut tout régler par lui-même.

Ce constat fait, on ne peut pas mettre de côté qu’il a souvent sauvé la mise à ses équipes que ce soit en club ou en sélection. Il a ce talent qui le rend sûr de lui, mais il en oublie parfois de jouer plus simplement, avec des partenaires mieux placés. Cela lui ferait passer clairement un cap. Il ne semble pas avoir de limites et Lizarazu rappelle qu’il est fait du même bois que les tout meilleurs joueurs du monde qui sont aussi des chasseurs de buts égoïstes.

Lizarazu « Reproche-t-on aux plus grands attaquants du monde, à Cristiano Ronaldo, d’être égoïstes ? »

« Reproche-t-on aux plus grands attaquants du monde, à Cristiano Ronaldo, d’être égoïstes ? Ils cultivent tous une forme d’égoïsme, indispensable pour parvenir à ces hauteurs. On reproche bien des choses à Mbappé en oubliant que c’est le même joueur, avec les mêmes qualités et les mêmes défauts, qui vient d’inscrire un triplé au Camp Nou contre le Barça et qui, dans quelques mois peut-être, qualifiera les Bleus pour une finale d’Euro sur l’une de ses fulgurances…

Avec lui, tout est démesuré, dans les compliments comme dans les critiques, et il peut passer en quelques jours du génie absolu à la starlette égoïste. Je ne vois Mbappé ni comme un Dieu ni comme un diable. Entre ces deux extrêmes, il y a une nuance à trouver. Ce n’est pas la mode, je sais… Mbappé est d’abord un joueur très talentueux, en avance dans beaucoup de domaines et qui a déjà un parcours hors norme à son âge. Mais c’est aussi un jeune joueur qui a beaucoup à apprendre et qui peut connaître des phases de moins bien. »

Dans ce registre, on retrouve son idole de jeunesse, Cristian Ronaldo, cinq ballons d’or et réputé pour attirer tous les ballons et la lumière. Mais cela est le propre des plus grands, les défauts vont avec de grandes

Lizarazu trouve les critiques envers Mbappé "excessives" et évoque sa grande marge de progression

Kylian MBAPPE of France during a training session ahead of the UEFA Nation League match between France and Sweden, on November 16, 2020 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) – Kylian MBAPPE – Stade de France – Paris (France)

qualités qui sont impressionnantes. Ils font partie de ses joueurs qui agacent autant qu’ils régalent et sont réputés pour avoir la capacité, sur un geste ou une action de classe mondiale, à faire basculer le destin d’un match, et même d’une compétition. Pourtant, on ne laisse rien passer à Mbappé, comme en témoigne Lizarazu. Adoubé après Barcelone, critiqué à outrance le match suivant, quand on interroge des spécialistes, la nuance se fait souvent rare.

Chacun a un avis et n’hésite pas à la faire savoir. Mbappé dérange, car il est dans la lumière. Tout le monde le scrute et voit ses défauts. Mais à y regarder de plus près, lui-même sait quand il rate un match, son visage porte les stigmates de la déception. Pourtant, il recommence encore et encore et offre parfois des prestations lumineuses qui mettent son talent au centre de tout. Il possède de telles statistiques, un palmarès étonnant pour son âge, qu’il en veut toujours plus et le fait parfois au détriment des autres. On attend de lui toujours plus.

Lizarazu « À 22 ans, Mbappé est un diamant qu’il faut encore polir. On ne peut pas tout lui demander »

« Il faut analyser son jeu avec l’œil bienveillant du formateur, qui comprend que, malgré tout son talent, Mbappé ne peut pas tout savoir. Bien sûr, il ne doit pas se contenter de ses qualités physiques exceptionnelles, de ses accélérations dévastatrices et de ses facilités à se créer des occasions de but. Il peut encore progresser dans la variété de ses dribbles, dans la gestion de ses temps forts et de ses prises de risque. Il peut largement améliorer son jeu sans ballon et celui, plus collectif, avec ses partenaires. Il doit comprendre que ces derniers le régaleront d’autant mieux qu’il saura combiner avec eux et les régaler lui aussi. À 22 ans, Mbappé est un diamant qu’il faut encore polir. On ne peut pas tout lui demander. »

Lizarazu évoque les progrès qu’il peut faire. Mais pour cela, il a besoin de soutien et de bienveillance. À force d’être critiqué, il veut prouver, il s’agace et déjoue. Il n’est jamais aussi bon que lorsqu’il est dans une phase positive, qu’il enchaîne les buts et qu’il fait gagner ses équipes. Quand il est critiqué, il a tendance à s’enfermer dans le syndrome du sauveur. C’est encore plus vrai quand les équipes dans lesquelles il évolue n’y arrivent pas dans le jeu. Il ne joue pas toujours juste par excès de gourmandise et cela a parfois coûté des points importants au PSG.

Mais on oublie trop souvent, qu’il est jeune, qu’il peut progresser s’il est bien accompagné. Il peut être plus collectif, en témoigne son nombre impressionnant de passes décisives en carrière (259 matchs 163 buts et 75 passes décisives en club et équipe nationale). La frustration vient surtout du fait qu’il pourrait être encore plus décisif, qu’il peut mieux faire. Il ne connaît pas lui-même ses propres limites. Si un Mbappé imparfait possède un tel pedigree, on aspire tous à voir ce même joueur avec ce talent-là aller encore plus haut tant, il en a les capacités. Et c’est bien cela le plus bluffant.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG