Restez connectés avec nous
L'UEFA évoque l'assouplissement du Fair-Play Financer et une limite de joueurs
©Iconsport

Autour du PSG

L’UEFA évoque l’assouplissement du Fair-Play Financer et une limite de joueurs

Aleksander Ceferin, président de l’UEFA depuis 2016, a accordé une interview au journal L’Equipe publiée ce samedi. L’occasion d’évoquer notamment l’allègement du Fair-Play Financier vers lequel se tourne l’instance européenne de football. Il avance ainsi notamment 2 solutions pour un meilleur football : une taxe de luxe et une limitation du nombre de joueurs dans les clubs.

« Nous pensons très sérieusement à instaurer une luxury tax. »

« Il faut évidemment laisser les investisseurs venir dans le football, ce qu’ils font d’ailleurs déjà. Mais aussi assurer la compétitivité entre les clubs. Ce n’est pas du populisme ou de la politique. C’est simplement veiller à ce que nos compétitions restent intéressantes. Si ce sont toujours les mêmes équipes qui gagnent, cela va devenir ennuyeux. Nous pensons très sérieusement à instaurer une luxury tax (ce système, en vogue dans les sports professionnels américains, force ceux qui dépassent par exemple un seuil de masse salariale à payer une pénalité financière ensuite redistribuée à l’ensemble des participants).

La principale réforme du fair-play financier ?

Je pense. Il est très important de permettre de dépenser de l’argent. Mais il faut aussi une solidarité.

« Les grands clubs qui ont énormément de moyens ne doivent pas pouvoir acheter des joueurs juste pour empêcher les autres de les avoir.

Limiter le nombre de joueurs par club ?

On le fait en Ligue des champions. Les ligues nationales devraient le faire également. Les grands clubs qui ont énormément de moyens ne doivent pas pouvoir acheter des joueurs juste pour empêcher les autres de les avoir. Cela existe même en Slovénie, où les budgets sont entre 2 et 5 millions d’euros. Maribor encaisse 15 millions d’euros en Ligue des champions et peut ensuite acheter tous les meilleurs joueurs et s’assurer ainsi d’être toujours champion… »

Ainsi, alors qu’il existe étrangement l’idée que le Fair-Play Financier n’existe plus, ou plus pour longtemps, il est très clair que ce système n’est pas abandonné. Mais il y a bien un changement qui se dessine. Notamment pour s’adapter à la crise due à l’épidémie du coronavirus, mais aussi pour tenter de trouver la meilleure solution possible pour tous. Avoir les grands clubs qui font des dépenses, ce n’est pas toujours négatif. Cela permet aussi à d’autres clubs d’avoir de l’argent. Et permettre l’arrivée d’investissements peut aussi être positif. Sauf qu’il faut une certaine régulation.

Le tout est de trouver les bons axes pour que chacun puisse se développer. Les idées ici avancées ne sont pas dénuées de sens. Cela peut permettre de répartir un peu plus l’argent et les joueurs. Même si on peut comprendre que cela déplaise aussi. Difficile de toute façon de trouver la perfection. Et il y aura toujours une sorte « d’élite ». Le tout est qu’elle semble relativement juste et que les autres clubs ne soient pas oubliés. Reste à voir ce qui sera finalement mis en place, en espérant que cela permette au football d’aller dans le bon sens.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG