Restez connectés avec nous
L'UNFP tacle avec ironie l'UEFA sur la mini Ligue des Champions

Autour du PSG

L’UNFP tacle avec ironie l’UEFA sur la mini Ligue des Champions

Alors que les voix s’élèvent contre le nombre impressionnant de matchs et de compétitions, L’UNFP était déjà monté au créneau à cause du nombre de matches de la Ligue des Nations. Elle s’était prononcé en faveur d’un allégement des compétitions pour la santé des joueurs, des entraîneurs et des staffs. Mais depuis hier et l’annonce d’une mini Ligue des Champions qui serait jouée début août, l’UNFP a réagi , sur son site, non sans une ironie palpable, à cette « provocation ». 

« À force, nous pensions prêcher dans le désert et il s’en est même fallu d’un rien pour que nous finissions par perdre espoir. Renforcée par l’incroyable engouement suscité par sa Ligue des nations avec sa cohorte de blessés et l’absence chronique de spectacle, voilà que l’UEFA nous a entendus, voilà que l’UEFA nous a compris, voilà que l’UEFA répond enfin à nos attentes… Et de quelle manière avec la belle promesse de ce tournoi d’ouverture, organisé à la mi-août, sans doute aux États-Unis. De quoi clouer le bec à tous ceux qui pensent que l’instance européenne ne veut que remplir ses caisses, au mépris de la santé des joueurs, au mépris du spectacle. Et du football.

CAR COMMENT ALLÉGER UN CALENDRIER INTERNATIONAL DÉJÀ DÉMENTIEL, SI CE N’EST EN AJOUTANT UNE COMPÉTITION ? IL FALLAIT Y PENSER. IL FALLAIT OSER. ET L’UEFA L’A FAIT ! »

C’est un message ironique qu’a été envoyé par l’UNFP. On sent le désarroi dans cette volonté de l’UEFA de rajouter une compétition, au pire des moments, alors qu’il y a déjà trop de matches. La recherche de revenus devient grotesque et il est à se demander combien de temps les acteurs du football vont mettre pour se rebeller face à cela. Bien sûr, il faudra accepter de repenser les salaires.

Cependant, il semble inévitable d’aller vers un allégement et non vers une surenchère de compétitions qui de toute façon auront du mal à trouver de l’intérêt aux yeux des spectateurs et des joueurs. Un mini LDC au milieu du mois d’août, à de quoi faire bondir, d’autant que les championnats reprennent à ce moment-là et que les joueurs sont rarement prêts à 100 % si tant est que les effectifs soient au complet.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG