Restez connectés avec nous
Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar
©Iconsport

Autour du PSG

Metz/PSG – Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

Le Paris Saint-Germain s’est imposé lors de la 7e journée de Ligue 1 joué ce mercredi soir contre Metz (1-2, voir le résumé). Les joueurs du PSG ont dominé ce match de la tête et des épaules, mais a souffert comme trop souvent d’un manque d’efficacité flagrant. Les scénarii où le PSG se prend un but après avoir marqué en premier se répètent et cela peut vite être frustrant pour eux et pour les supporters. Mais au final, comme à Lyon, ils mettent ce but à la toute fin du match qui leur permet de prendre les 3 points. Ils en sont désormais à 7 victoires en 7 matchs. 

Composition PSG –

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

Nouveau match, nouveau système, cela semble être la grande mode dans le management de Mauricio Pochettino. Pour les repères, on repassera, mais on peut se demander si le coach cherche encore la bonne formule ou s’il a décidé de changer au gré des matchs et de ses envies. Parce que ce PSG manque clairement d’automatisme et il serait intéressant de voir deux fois des compositions identiques ou similaires.

Les latéraux ont joué très haut face à des Messins avec peu d’activités offensives. Pochettino avait choisi de jouer avec Danilo devant la défense, sans grande réussite. Au final, on peut noter que l’entraîneur a changé une nouvelle fois deux hommes de son milieu de terrain, ce qui montre que malgré la domination, ce dernier n’a pas apporté grand-chose à l’image d’un Wijnaldum encore très décevant.

Positions moyennes des joueurs du PSG –

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

Il est difficile faire plus brouillon comme positions moyennes pour le PSG. On retrouve un gros bloc composé de tous les joueurs. Cela dit, le schéma est respecté (4312 ou 442 losange) mais cette fois, c’est surtout l’efficacité qui a fait défaut. On peut aussi se demander si le PSG ne pouvait pas plus écarter le jeu pour offrir plus de largeur à ses attaques.

De plus, Hakimi est encore une fois bien seul tout comme Nuno Mendes sur les côtés. On remarque que Danilo joue en position de 3e défenseur mais pourtant, la défense est très serrée, ce qui ne devrait pas être le cas dans une défense à 3. Au vu de son peu d’apport offensif, on peut se demander si Danilo est bien utile pour le PSG dans cette configuration. Difficile de sortir du traquenard Messin en se marchant dessus, ce qui a souvent été le cas ce mercredi.

Statistiques principales.

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

 

À la lecture de ce tableau et sans avoir vu le match, on peut presque savoir ce qu’il s’est passé. Paris a outrageusement dominé, mais n’a cadré que 33 % de ses frappes de balles. Le PSG a dominé, mais ce n’est pas suffisant à ce niveau, il faut marquer quand on le peut et les occasions ont pourtant été bien présentes. Il manque, un soupçon de volonté de faire mal dans cette équipe qui clairement ne tente pas assez sa chance. 15 frappes contre une équipe faible de Metz, c’est trop peu, mais cela est plus dû au jeu des joueurs du PSG qui frappent peu plutôt qu’à un manque d’opportunité. 

Le PSG a gardé sa maîtrise assez stérile sur le terrain (on y reviendra avec son jeu de passes plus bas) et aurait pu faire match nul alors que Metz n’a cadré que 2 frappes. D’ailleurs, sur la deuxième, heureusement que Navas a la main ferme car sur une contre-attaque, Metz a bien failli repartir au vestiaire à la mi-temps avec l’avantage au score. On a encore vu trop peu de corners pour le PSG qui domine, mais qui ne va pas assez au bout des choses. Sur les 3 corners, on peut noter que Di Maria en manque 2 complétement.

Le film du match –

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

 

1ère Mi-temps (76% de possession pour le PSG).

Mais quelle première mi-temps. Le PSG a dominé plus que de raison, ils ont montré de belles choses lors des 20 premières minutes, mais ont une nouvelle fois été victimes de leur éternel problème : l’efficacité dans tous les compartiments du jeu. D’abord, buteurs, puis rejoints, les Parisiens ont bien failli à la toute fin de la première période, se prendre un 2e but qui aurait fait beaucoup parlé. On peut noter que durant cette mi-temps, le PSG n’a tiré que 5 fois (2 cadrés) tout comme Metz.

Le PSG a plus crée du jeu, avec notamment 10 dribbles à 9 tentés, et Paris a eu 60 % de réussite contre 20 % pour Metz. Au niveau des duels aériens, ce sont 4 pour Paris et 2 pour Metz. Paris a plus taclé 14 à 10, mais là encore la réussite est largement parisienne, 86 % de tacles réussis contre seulement 40 %. Quand on voit que le PSG a touché 498 ballons contre 201 pour Metz, on est en droit de se demander si la parité au nombre de tirs et de tirs cadré n’est pas une faute de l’équipe de la capitale qui est trop inefficace. 

2ème Mi-temps (72.4% de possession pour le PSG).

On pouvait se demander si les choses allaient s’améliorer dans la seconde période. Et à la lecture des statistiques, la physionomie du match a changé, mais pas les problèmes des joueurs du PSG. On retrouve les Parisiens avec 10 tirs (3 cadrés) contre 2 tirs (1 cadré). Le PSG a le plus dribblé (10) mais avec 50 % de réussite contre 2 dribbles (100 % de réussite) pour Metz. Ce n’est pas grand-chose, mais on voit que Metz a tenté de s’appliquer en voyant que le match pouvait rapporter un point ou plus. 

Le Match s’est équilibré au niveau des duels aériens notamment (10 à 10) pour 50 % de réussite de part et d’autre. Puis le PSG a perdu beaucoup de ballons (15), et se sont heurtés à des Messins bien recroquevillés dans sa défense et solide: 11 interceptions à 2, 10 dégagements à 2, 7 contres à 2. Alors certes, Paris a attaqué et Metz essentiellement défendu, mais cela montre que le PSG a affronté un bus, prêt à récupérer un point au leader du championnat.

Bilan.

Le jeu du PSG est stérile. Ils ont les occasions, mais vont peu au bout. Il domine avec le ballon, mais ne vont pas assez de l’avant et font beaucoup de passes, mais peu apportent du danger (cf les 102 passes de Danilo Pereira). De plus, le PSG redonne confiance à ses adversaires du soir qui ont clairement mis plus d’ingrédients intéressants pour défendre après la pause et le match nul qui se profilait. Cela s’est beaucoup joué dans les têtes. Comme la victoire de Paris qui malgré l’inefficacité pendant 95 minutes a réussi son coup (comme face à Lyon) en allant chercher la victoire sur le fil. 

On peut noter que le PSG a tenté 15 frappes, dont 8 à l’intérieur de la surface de réparation et 7 en-dehors. Cela montre qu’ils ont tout de même tenté, notamment en seconde mi-temps sous l’impulsion d’un Neymar qui retrouve son niveau peu à peu. Mais ce n’était pas forcément dans les meilleures positions, ni bien réalisé. Au final Paris a gagné plus de duels, 56.4 %, plus de duels aériens (très bon Kimpembe avec 4 réussis) avec 56.3 %. 

Dans le jeu de passes, cette équipe n’évolue pas et reste dans son jeu basé de passes courtes 86.3 % et 5.2 % de passes longues (plus de 30 m). Mais la statistique qui fait mal, c’est le pourcentage de centres réussis (0 % sur 13 centres), une donnée à prendre en compte pour l’entraineur, car si le PSG n’arrive pas à marquer avec son jeu de passes courtes, les centres peuvent être essentiels notamment avec la présence d’Icardi devant le but.

 

Focus – Le sauveur

Hakimi (Note ParisFans : 6.5)

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

 

Homme du Match –

Neymar (7,5) – Il est capable de nouveau de faire des différences, mais il ne faut pas qu’il en abuse. Les messins ont le temps de se replacer quand il accélère, cela veut dire qu’il lui manque encore un petit quelque chose. Il a tout de même bien entamé le match en se montrant très important pour les phases offensives malheureusement sans efficacité. En seconde période, il a encore plus pris la mesure de ce qui était en train de se passer. Il a beaucoup provoqué, tenté des frappes, mais s’est heurté à l’inefficacité chronique de cette équipe. Mais il est finalement passeur décisif pour Hakimi sur le but de la victoire.

Metz/PSG - Chiffres, résumé, points clefs et focus sur Hakimi et Neymar

Les points clef du match –

  • 21 points sur 21 possible.
  • Deuxième victoire de suite dans le temps additionnel.
  • Neymar a retrouvé toute son influence…
  • … mais reste trop peu efficace.
  • Hakimi marque par deux fois malgré un match moyen.
  • Mbappé semble un peu dans le dur.
  • Keylor Navas a sauvé le PSG une nouvelle fois du fiasco en fin de première mi-temps.
  • Wijnaldum est en grande difficulté.
  • Danilo Pereira n’apporte pas grand chose au milieu…
  • La défense centrale n’est pas au mieux.
  • Icardi a fait un début de match tonitruant puis s’est éteint.
  • Rafinha a mis de la bonne volonté et a marqué des points.
Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG