Restez connectés avec nous
Ligue 1 - Le temps additionnel sera géré comme en Coupe du Monde
©Iconsport

Autour du PSG

Micros en match et conférences de presse, la révolution de l’arbitrage français

Depuis plusieurs mois, les diverses incompréhensions autour de l’arbitrage dans le football ont amené se diriger vers des changements importants. Ainsi, Pascal Garibian a été remplacé par Antony Gautier à la Fédération Française de football comme directeur de l’arbitre avec Stéphane Lannoy qui est à la tête du secteur professionnel. Il y avait une réunion des arbitres ce mercredi avant le comex ce jeudi matin et Eric Borghini, président de la Commission Fédérale des Arbitres (CFA) a évoqué auprès de L’Equipe les grandes lignes des changements attendus.

« On est partisans d’une sonorisation de A à Z. »

« On veut plus de fluidité dans le jeu, de l’intelligence et de la psychologie. On va travailler sur la sonorisation, pour laquelle il nous faut l’autorisation de la FIFA. On est partisans d’une sonorisation de A à Z, micro ouvert du début jusqu’à la fin du match. Pour lancer l’expérience, on nous demandera peut-être de tenter une ouverture des micros seulement sur les visionnages terrain, quand le VAR envoie les images.

Mais l’objectif est d’ouvrir les micros tout le temps. On n’a rien à cacher. On a les bandes-son depuis plusieurs saisons et on sait que les arbitres ne parlent pas mal aux joueurs. On comprend beaucoup mieux le match et l’arbitrage quand on a accès au dialogue que l’arbitre a avec les joueurs et son équipe arbitrale.

« On va les former et ils vont parler. »

On va aussi aller vers une prise de parole des arbitres après les matchsIls vont s’exprimer devant la presse tout de suite après le match. Avant, il faut les préparer, leur donner une formation en média-training, en communication de crise, pour gérer les problèmes graves. On va les former et ils vont parler. »

Des annonces plaisantes, puisque ces évolutions semblent utiles pour un arbitrage moins frustrants. Il y aura moins d’incompréhensions si on a des explications. Car il y a possiblement des justifications intéressantes pour des choix que l’on ne comprend pas. Il y aura sans doute encore des polémiques et des critiques, mais possiblement moins. Et c’est toujours positif.

On peut aussi envisager que les joueurs se tiennent un peu mieux sur le terrain si les micros sont ouverts. Certains arbitres aussi, alors que les joueurs aussi se plaignent de la froideur des arbitres. Il y aura moins de frustration des deux camps si tout le monde est ouvert au dialogue et surveille son langage. Maintenant, il faut que tout cela se mette en place. Cela prendra encore du temps, mais c’est bien de savoir que les dossiers sont en marche.

Publicités
Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

     

Derniers articles

Publicité

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG