Restez connectés avec nous
Moins de clubs et des play-offs, les idées d'Aulas pour l'avenir de la Ligue 1
©Iconsport

Autour du PSG

Moins de clubs et des play-offs, les idées d’Aulas pour l’avenir de la Ligue 1

Même sans la crise liée à l’épidémie du coronavirus, le football français avait des solutions à trouver pour rattraper les autres grands championnats européens en termes de compétitivité et de spectacle. Ce qui passe notamment par les revenus, bien qu’il n’y ait pas que ça. Auprès du journal Les Echos, Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, a avancé des propositions pour tenter d’améliorer la situation. Il y a notamment le fait d’avoir moins de clubs en Ligue 1 et en Ligue 2, ainsi que des play-offs pour la fin de saison.

« La solution passe plus par la recherche des leviers de croissance que par la réduction des coûts. Il faut aussi tirer parti de cette crise pour repenser l’organisation du foot français. Au lendemain du dernier appel d’offres audiovisuel, on a réparti autrement le gâteau des droits télé. Les plus petits ont voulu toucher plus. La logique serait pourtant que ceux qui contribuent le plus à créer de la valeur touchent davantage. Si on ne récompense pas plus ceux qui investissent le plus, on risque de nourrir l’aspiration de certains à aller vers une ligue fermée.

Aulas « des recettes liées aux audiences de chacun. »

Serais-je contre ?

On peut revoir l’organisation sans basculer dans une ligue privée dont je ne veux pas. Plutôt que d’avoir une ligue 1 et 2 avec 20 clubs professionnels, on pourrait imaginer trois divisions professionnelles avec 16 à 18 clubs et une répartition des droits plus conforme à la réalité économique, avec des recettes liées aux audiences de chacun. Et pour générer plus d’intérêt, on pourrait imaginer de nouvelles fins de saison avec des formats en play-off, qui ont fait leur preuve à l’étranger. »

Des idées qui pourront être débattues pendant des semaines et qui méritent au moins réflexion. Le changement peut être difficile à accepter, mais cela ne veut pas dire qu’il ne serait pas bénéfique. Le souci étant d’avoir le sentiment de se tourner vers un football organisé pour aider les clubs les mieux placés à rester au top et à compliquer la vie de ceux qui veulent monter. Même si ce ne serait pas impossible non plus. Peut-être que cela amènerait une progression du niveau moyen. Sauf que ce n’est pas certain et l’esprit du football, un sport accessible à tous, pourrait se perdre un peu. Cependant, le championnat à 18 équipes fonctionne très bien en Bundesliga. Ce peut être sur la répartition des revenus qu’il faut faire le plus attention.

Quant aux play-offs, on le voit dans d’autres sports en effet mais cela reste très rare dans le football. D’ailleurs, aucun des grands championnats européens se termine de cette manière. On ose ici se demander si Aulas ne veut pas aussi avoir une meilleure chance de remporter de nouveau la Ligue 1 alors que le PSG a tendance à être difficile à suivre sur un championnat.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG