Restez connectés avec nous
Monaco/PSG - Les notes des Parisiens : finale remportée au collectif, Mbappé décisif
©Iconsport

Autour du PSG

Monaco/PSG – Les notes des Parisiens : finale remportée au collectif, Mbappé décisif

Ce mercredi, en finale de la Coupe de France 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait l’AS Monaco au Stade de France. Après un match globalement maîtrisé et solide à défaut d’être spectaculaire, Paris a remporté cette rencontre 0-2. Voici nos notes des Parisiens.

Gardien –

Keylor Navas (6.5) – Le gardien Parisien n’a pas eu de gros arrêts à faire en première mi-temps. Il s’est illustré par une bonne sortie de sa surface de réparation pour dégager un ballon qui aurait pu être dangereux. Il a eu une petite alerte sur un centre qui passe au-dessus de lui mais il est sauvé par la barre transversale.

Défenseurs –

Alessandro Florenzi (5.5) – Le latéral Italien a fait un bon premier acte. Il s’est montré disponible sur son côté et a tenté des centres, sans réussite, et a même frappé mais le ballon a été repoussé par le gardien. Défensivement, il n’a pas été trop en difficulté. En seconde mi-temps il s’est plusieurs fois fait prendre dans le dos sans conséquences. Remplacé à la 67e minute par Colin Dagba.

Marquinhos (6.5) – Bonne première mi-temps du capitaine. Il n’a pas eu trop de travail mais a bien muselé avec Kehrer un Wissam Ben Yedder transparent dans les 45 premières minutes. Son jeu de tête est toujours important.

Thilo Kehrer (6.5) – Il n’a pas eu les pieds qui brûlent. Il a joué relâché, a été solide, et c’est ce qu’on attend de lui. Un retour en forme est-il possible? Si oui, cela passera par ce poste d’arrière central, où il est clairement plus à l’aise. Ses relances ont été plutôt satisfaisantes.

Abdou Diallo (6) – Son début de match est paradoxal. Il n’a pas été brillant, pourtant le jeu est pas mal passé sur son côté. Il a su faire des relances assez propres mais s’est perdu dans le jeu offensif où les approximations ont été trop nombreuses. Malgré cela, il a tout de même bien tenu son côté. En seconde mi-temps il accuse le coup du jeu parisien moins énergique.

Milieux –

Idrissa Gueye (6) – Il a pas mal récupéré de ballons. Mais il a semblé moins fringuant que ces derniers temps. Dans sa projection vers l’avant il a quelque peu déjoué dans le premier acte. On l’a plus vu travailleur et cela a manqué un peu dans les transmissions offensives. Toujours très intéressant dans son jeu sans ballon. Il a poursuivi de la même manière en seconde mi-temps.

Leandro Paredes (5.5) – Il n’est plus aussi tranchant qu’il y a quelques semaines. Il n’a pas trop existé dans ce rôle de milieu axial un peu plus haut sur le terrain. En première mi-temps, il n’a pas apporté dans la transition offensive des solutions. Cela a manqué au jeu du PSG. Aussi peu inspiré en seconde mi-temps, son match ne restera pas dans les annales. Remplacé par Ander Herrera à la 78e minute.

Danilo Pereira (7) – C’est une tour de contrôle et ce poste de numéro 6 lui va à ravir. Il excelle dans la récupération et se sert beaucoup de son corps pour se mettre dans le droit chemin. Il fait avancer son équipe et permet une sécurité supplémentaire défensivement. Il n’a pas eu le loisir de jouer plus vers l’avant car Monaco a mieux maitrisé la seconde mi-temps. Mais il a colmaté les trous et s’est montré intraitable sur le offensive de Monaco.

Attaquants –

Angel Di Maria (7) – Il n’a pas fait de grandes différence en première mi-temps. Il a paru un peu lent sur le terrain, notamment au moment de déborder. Mais il compense par une qualité technique qui lui permet de garder le ballon pour le transmettre au bon moment et à la bonne personne. Si on regarde son match, on est obligé de reconnaitre qu’il court énormément. Il ne lâche jamais rien Il lui manque un peu d’énergie pour faire la différence mais il a compensé par un travail énorme. A la 81e minute, comme un symbole, il devient le meilleur passeur de l’histoire du PSG. C’est un grand jour pour lui et pour le club. Remplacé par Pablo Sarabia à la 89e minute.

Mauro Icardi (6.5) – On entend souvent qu’Icardi ne défend pas. Qu’il ne presse pas. Il souffre d’un mauvais procès. Dans ce match contre Monaco, on l’a souvent vu à la réception de passes dans son propre camp. Il a fait le premier pressing et sa qualité technique lui permet de faire de bonnes transitions. Il est buteur, sur l’erreur monégasque à la 19e minute. Bien servi par Mbappé, il marque dans le but vide. Toujours au bon endroit. Il a un peu baissé de pied en seconde mi-temps mais s’est battu pour l’équipe. Remplacé par Moise Kean à la 78e minute.

Kylian Mbappé (8) – Il semble un ton au dessus des autres joueurs. Il a fait des retours défensifs, il a fait des percées offensives, dont une extraordinaire où il remonte tout le terrain. Il est à l’affût sur l’erreur du défenseur de Monaco. Il est plus vif et sert parfaitement Icardi alors qu’il aurait pu marquer. Il a choisi la meilleur solution. Dans une finale, l’efficacité prime. Il l’a compris. En seconde mi-temps, il a été plus discret mais il a beaucoup défendu. A la 81e il se place bien dans la surface. Il est servi par Di Maria et inscrit le but qui met le PSG à l’abri. Quel joueur.

 

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG