Restez connectés avec nous
Nasri demande de la "structure" au PSG avant l'arrivée d'un coach
©Iconsport

Autour du PSG

Nasri demande de la « structure » au PSG avant l’arrivée d’un coach

Samir Nasri, ancien joueur de l’Olympique de Marseille, s’est exprimé sur la rivalité entre le Paris Saint-Germain et l’OM, alors que le nom de Zinédine Zidane est associé au club parisien. Pour Nasri, il faut arrêter avec cette rivalité qui n’a plus lieu d’être en raison de l’écart de niveau, comme il l’a fermement évoqué dans le Canal Football Club. De plus, il y a des choses à régler au PSG avant de nommer un entraîneur selon lui, comme la structure du club qui est un élément clef pour que le coach puisse asseoir son autorité.

« Il n’a jamais joué à Marseille. Il faut arrêter cette rivalité entre Marseille et le PSG. C’était dans les années 90 quand les deux équipes avaient le même niveau. Aujourd’hui, ils ne boxent pas dans la même catégorie. La rivalité des Marseillais c’est plus avec les Lyonnais que les Parisiens aujourd’hui.

Nasri « C’est la structure qui va permettre à l’entraîneur d’asseoir son pouvoir sur l’équipe ou pas »

Peu importe l’entraîneur. Tous les entraîneurs cités, ce sont des entraîneurs de qualité. C’est la structure qui va permettre à l’entraîneur d’asseoir son pouvoir sur l’équipe ou pas. C’est ça qui doit être réglé au PSG avant le nom du tacticien. Il fera du bon boulot, on ne parle que de crack comme entraîneur. »

Sur la rivalité PSG/OM, Nasri a raison. Sportivement, elle n’a pas lieu d’être. 15 points d’écart en Ligue 1 cette saison, il n’y a jamais vraiment eu de bataille. Mais dans les cœurs, elle existe toujours et le peuple marseillais attend de pied ferme que son équipe retrouve ses couleurs d’antan pour se remettre à « rivaliser » avec l’ennemi. C’est pour cette raison que le nom de Zinédine Zidane fait débat à Marseille. Personne ne veut le voir à Paris, lui l’enfant de la ville phocéenne (même s’il n’y a jamais joué). Mais il semble certain, que Zizou, ne considère pas cette raison. Il est un grand entraîneur, pour une grande équipe. Le PSG est donc bien un prétendant crédible.

Il n’est pas que Marseillais, il est Français et même l’un de ses plus illustres étendards. Cela dit, comme le souligne Nasri, il ne s’agit pas d’aller chercher un nouvel entraîneur juste pour dire de changer. Il est nécessaire que ce dernier ait des garanties sur l’appui qu’il aura de ses dirigeants pour prendre des décisions qui s’imposent. Les tractations devraient encore durer quelques jours avant que l’on ne connaisse les plans de Nasser Al-Khelaïfi. Patience.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG