Restez connectés avec nous
Nasser Al-Khelaïfi évoque l'endettement des clubs et le nouveau format de la LDC
©Iconsport

Autour du PSG

Nasser Al-Khelaïfi évoque l’endettement des clubs et le nouveau format de la LDC

En plus d’être président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi est à la tête de l’ECA, dont l’assemblée se réunissait ce vendredi. Dans son discours d’ouverture, le président parisien a évoqué les différents changements qui ont lieu dans le monde du football, mais aussi de la modification du format de la Ligue des Champions qui prendra forme à partir de 2024.

«Les nouvelles règles de viabilité financière sont une évolution positive. Les règles contrôlent les coûts. Ils encouragent l’investissement et les nouveaux investisseurs. Ils contribueront à assurer la pérennité du football. Mais nous devons être prudents; des niveaux d’endettement dangereux et l’injection magique de capitaux n’est pas une voie durable.»

Nasser Al-Khelaïfi «l’ECA a également travaillé en étroite collaboration avec l’UEFA sur le nouveau format de compétition masculine»

«Nous devons penser à long terme, pas à court terme. Merci à Michael Verschueren, à l’équipe et à l’UEFA pour tout leur travail dans ce domaine. La CCE continuera de faire de la stabilité financière une priorité essentielle.[…]l’ECA a également travaillé en étroite collaboration avec l’UEFA sur le nouveau format de compétition masculine après 2024.»

Nasser Al-Khelaïfi «aux États-Unis, notre croissance dépasse les 150 %, avec la vente des droits»

«Ce seront des matchs plus excitants. Les compétitions seront plus inclusives. Nos revenus augmenteront. Nous avons déjà vu cela en France et au Royaume-Uni. Et aux États-Unis, notre croissance dépasse les 150 %, avec la vente des droits. Nous prévoyons de travailler avec Paramount et tous nos autres partenaires médias et détenteurs de droits sur la façon d’atteindre de nouveaux publics, d’être innovants et de rester pertinents.»

Les clubs endettés ont régné sur le football européen pendant des décennies et parmi eux évidemment, le FC Barcelone ainsi que le Real Madrid. Si le PSG est régulièrement critiqué pour son budget astronomique, le Fair Play Financier a rapidement été mis en place pour contrôler les dépenses et ne pas arriver à une inégalité entre les grosses écuries européennes.

Le club de la capitale s’est construit depuis une économie stable et solide grâce à Nasser Al-Khelaïfi qui a fait un énorme travail. Même si l’investisseur est important dans l’économie du PSG, le club arrive aussi à générer énormément d’argent ce qui lui permet de ne pas être endetté comme le sont les anciens cadors, mais aussi de rester dans les clous du FPF.

À la tête de l’ECA, le président parisien poursuit aussi son excellent travail puisqu’il est l’un des rares à s’être opposé à la création de la Super Ligue Européenne. Le format de LDC va évoluer, ce qui enterre ce projet de monopolisation des droits TV et d’une compétition européenne par les clubs les plus puissants financièrement. Pour le football c’est donc une excellente nouvelle et tout cela grâce à un excellent travail de Nasser Al-Khelaïfi.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG