Restez connectés avec nous
Neymar ne devrait pas être lourdement sanctionné par la LFP, selon RMC Sport
©Iconsport

Autour du PSG

Neymar ne devrait pas être lourdement sanctionné par la LFP, selon RMC Sport

Neymar, attaquant de 29 ans du Paris Saint-Germain, a raté son retour en tant que titulaire samedi après sa blessure à l’adducteur le 10 février. Face à Lille (défaite 0-1, 31e journée de Ligue 1), le Brésilien a ajouté un carton rouge pour une altercation avec un adversaire (Tiago Djalo) à une performance trop irrégulière. Il y a eu alors la crainte d’une sanction importante (entre 3 et 5 matchs) infligée ce mercredi par la Commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel. Mais RMC Sport indique ce mardi soir que le Brésilien ne devrait pas manquer de nombreux matchs.

« La commission de discipline ne devrait pas lui infliger une très lourde sanction. Selon nos informations, le Brésilien n’est plus sous le coup du match de sursis qu’il avait reçu lors de son expulsion face à l’OM et son altercation avec Alvaro Gonzalez. Un sursis court en effet sur 10 matchs en Ligue 1.

« Difficile d’imaginer une sanction supérieure à 3 matchs de suspension. »

L’attaquant du Paris Saint-Germain a été expulsé, samedi face aux Dogues, après deux cartons jaunes et non après un carton rouge ce qui devrait réduire sa sanction, même si le barème de la bousculade (5 matchs) peut être appliqué. Difficile toutefois, compte tenu des images, d’imaginer une sanction supérieure à 3 matchs de suspension. La commission de discipline de la LFP peut par ailleurs assortir d’un nouveau sursis une partie de cette sanction. »

On reste prudent, puisque la décision n’a pas encore été prise. Et on a déjà vu les médias faire de nombreuses annonces autour d’une sanction pour une suspension pour que la LFP décide finalement quelque chose de très différent. Cependant, il y a bien des éléments pour espérer que Neymar revienne relativement vite pour jouer la fin de la Ligue avec le PSG. Il n’y a pas un sursis activable et il s’agissait en effet d’un second jaune, pas d’un rouge direct. En revanche, les tensions dans le couloir avec son adversaire ne sont positives pour aucun des deux. Il faut maintenant attendre la décision prise par la LFP.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG