Restez connectés avec nous
Obraniak encense Ramos et sa qualité de relance, "c'est bluffant"

Autour du PSG

Obraniak encense Ramos et sa qualité de relance, « c’est bluffant »

Ludovic Obraniak, ancien attaquant de Lille et de la Pologne notamment dorénavant consultant, s’est montré dithyrambique, dans l’Équipe du Soir, envers Sergio Ramos, défenseur de 35 ans du Paris Saint-Germain, après la large victoire du club de la capitale contre Reims (4-0, à revivre ici) ce dimanche, comptant pour la 22e journée de Ligue 1. Selon lui, l’Espagnol a mis tout le monde d’accord notamment en annihilant les velléités offensives de Reims avec son binôme Marquinhos, défenseur de 27 ans. Il a ensuite expliqué en quoi l’ancien joueur du Real Madrid, est important : sa « relance sous pression« . 

Obraniak « On n’imagine pas une seconde qu’il ne puisse pas jouer contre le Real Madrid »

« Même si Reims domine la première période, Reims a eu des situations. Mais pourquoi ça ne se transforme pas en occasion ? Parce qu’avec Marquinhos, ils ont tellement d’expérience et d’intelligence qu’ils ont été en capacité de compenser tous les manques. Évidemment qu’il a marqué des points et on n’imagine pas une seconde qu’il ne puisse pas jouer contre le Real Madrid. […]On vante les mérites de Ramos sur plein de choses mais sa qualité de relance sous pression (soupire de joie). Ça veut dire, dans l’optique de jouer Madrid et éventuellement de presser, tu aurais Verratti mais lui aussi. C’est bluffant. »

Tout le monde l’enterrait ou presque, mais c’était sans compter l’immense professionnel qu’il est. Sergio Ramos a rappelé pourquoi on lui donnait parfois le titre d’un des plus grands défenseurs de l’histoire. Après un an sans trop joué, nombreux sont ceux qui ont perdu espoir, on pouvait comprendre les craintes, mais celles-ci ont été balayé. Alors qu’il n’a pas encore le rythme dans les jambes pour être au sommet, il a montré qu’il avait la science du jeu dans un coin de sa tête. 

Il co-dirige cette défense, aide l’équipe à jouer plus haut, sort de la pression adverse, empêche les adversaires d’avancer, notamment sur les frappes aux abords de la surface de réparation. En plus, son but, plein de hargne qui le caractérise rappelle qu’il sait marquer. On l’a aussi vu se projeter parfois dans la surface. C’est un Ramos qui a faim qu’on a vu. Il doit encore monter en puissance, mais si tout va bien physiquement, il va être dur à déloger en défense.

Le premier doublé de Verratti au PSG :

Le premier but de Sergio Ramos au PSG :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG